Free Mobile : l’itinérance Orange prolongée, mais améliorée par rapport à ses débuts

Free Mobile : l’itinérance Orange prolongée, mais améliorée par rapport à ses débuts

Free ne cesse de muscler son réseau mobile grâce au déploiement des antennes 4G. Mais ce n’est pas le seul paramètre qui permet à ses abonnés de se retrouver moins souvent en itinérance sur le réseau 3G Orange avec ses débits bridés. Il y a en effet le réseau dit “208.16”.

L’Arcep a récemment indiqué avoir reçu un avenant pour la prolongation du contrat d’itinérance passé entre Free et Orange, le second apportant pour rappel son réseau 3G là où le premier n’a pas de réseau. Encore 2 ans à composer avec l’itinérance n’ont pas tardé à pester certains. Sauf que l’itinérance a évolué par rapport aux débuts de l’opérateur.

Le réseau 208-16 pour revenir plus rapidement sur le réseau Free

Avec le déploiement des antennes en 700 MHz, une bande de fréquences dite en or, car permettant d’améliorer sensiblement la couverture réseau mobile, les abonnés Free Mobile ont de plus en plus de chances de capter le réseau de leur opérateur et moins de chances de se retrouver sur celui d’Orange avec ses débits désormais bridés à 384 kbit/s. Selon les dernières données de l’ANFR, au 1er avril 2020, Free comptait 15 586 sites 4G en service, dont 14 150 antennes 4G 700 MHz en service.

Et il y a un second paramètre qui peut améliorer grandement l’expérience des abonnés Free Mobile devant encore composer avec l’itinérance Orange : le réseau 208.16 dont nous vous parlions début 2019. Celui-ci vient en effet compléter le réseau 208.15 utilisé depuis le début par Free Mobile. Précisons d’ailleurs que l’infrastructure et le réseau ne changent pas. Seule l’identification du réseau évolue, avec l’usage d’un nouvel alias. Comme une voiture qui changerait de plaque d’immatriculation. Elle reste la même, mais change d’immatriculation.

Comme cela a été constaté, le réseau 208.16 améliore grandement l’expérience en itinérance, avec un fonctionnement différent. Avant, il fallait parfois jusqu’à 30 minutes pour basculer sur une antenne Free après avoir été connecté à une antenne Orange, ce qui pouvait être grandement pénalisant lors de l’utilisation d’un ascenseur ou du passage dans un parking. Avec le réseau 208.16, le laps de temps avant le retour sur le réseau Free se compte en secondes dès la détection d’une antenne de l’opérateur. La donne n’est plus du tout la même. D’autant plus que ce mécanisme concerne tous les sites.

L’itinérance en dernier recours

Mais pourquoi garder l’itinérance, du coup ? Eh bien, elle peut avoir son utilité dans les zones très mal couvertes, voire pas du tout. Surtout face aux oppositions de riverains que nous rapportons régulièrement dans nos colonnes. Des opposants qui oublient parfois qu’ils ont du réseau grâce à l’itinérance Orange et qu’ils n’en auraient plus si l’itinérance prenait fin.

Or, en cas d’opposition, le problème ne vient pas des moyens financiers et techniques, mais de l’allongement des procédures avec des négociations à l’amiable et la recherche d’un nouvel emplacement. Sans oublier la voie judiciaire qui peut repousser d’un an ou plus l’installation d’une antenne.

Enfin, la prolongation de l’itinérance permet à tous les abonnés Free ayant un téléphone 2G de continuer d’avoir du service.