Top départ de Disney+ en France, avec 7 jours gratuits et quelques limites

Top départ de Disney+ en France, avec 7 jours gratuits et quelques limites

Netflix va-t-il trembler dans l’hexagone ? Un nouveau rival de haute volée débarque enfin en France, Disney+. Armé en tous points avec un prix attractif et un catalogue impressionnant. 

Quinze jours le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne, l’Italie et la Suisse, Disney+, le très attendu service de SVoD du géant Hollywoodien est enfin disponible en France. Dès aujourd’hui, la plateforme propose à ses nouveaux abonnés pas moins de 32 créations « Disney+ Originals » ainsi qu’une vaste collection de plus de 500 films, des milliers d’épisodes de séries et des documentaires, signés Disney, Pixar, Marvel, Star Wars, National Geographic… et bien plus encore, rien que ça ! Un catalogue très attrayant accessible à un prix attractif.

L’abonnement à Disney+ est de 6,99 € par mois soit un euro de moins que l’offre Essentiel de son grand rival Netflix. Il est également possible de souscrire à l’année pour un prix de 69,99 €. Pour les hésitants, les 7 premiers jours sont offerts, de quoi largement découvrir le service et les contenus proposés.

Toujours au rang des points positifs, les abonnés bénéficient de téléchargements illimités sur dix appareils à la fois contre 1 à 4 pour Netflix, mais aussi de recommandations personnalisées, sans oublier ” la possibilité de regarder jusqu’à quatre contenus en streaming simultanément (4 écrans) et de créer jusqu’à sept profils différents par foyer, dont certains pouvant être réservés aux moins de sept ans”, précise Disney.

Qualité réduite, pas de 4K et Ultra-HD pour le moment

Après avoir honoré la demande du gouvernement français de reporter notre lancement, “nous sommes heureux de pouvoir désormais proposer Disney+ avec son catalogue de contenus sans précédent et ses histoires pleines d’optimisme, qui nous l’espérons va ravir et divertir à leur tour les familles et les fans français en ces temps inédits et difficiles”, confie président de la division “Direct-to-Consumer & International” de Disney.

Et comme prévu, en prévision d’une forte demande, “et soucieux de soutenir l’effort collectif pour le bon fonctionnement des infrastructures haut débit”, le service a réduit d’au moins 25% l’utilisation globale de sa bande passante. Ainsi, les formats 4K et Ultra-HD ne seront pas disponibles avant quelques semaines, heureusement la limite n’est que temporaire.

Accessibilité en OTT, via une offre Canal+ et sur certaines box seulement

Enfin, les contenus Disney+, sans publicité, sont accessibles sur smartphones (iOS et Android) et écrans connectés (consoles de jeux, lecteurs multimédia, téléviseurs connectés). Mais aussi dans les offres de Canal+, distributeur exclusif de la plateforme pendant 5 ans. Des discussions sont d’ailleurs en cours avec les opérateurs en vue d’un accord de distribution. C’est donc l’un des seuls bémols, les clients des FAI ne pourront pas pour le moment accéder directement à Disney+ sur leur box sauf Android TV (Freebox Mini 4K et Bbox Miami).

A noter toutefois que les abonnés engagés aux offres Intégrale, Intégrale+ et Pack Ciné Séries bénéficient d’un accès à Disney+ inclus dans leur abonnement. Ceux ayant souscrit aux offres Pack Famille et Pack Canal+ peuvent quant à eux profiter de Disney+ inclus dans leur abonnement pendant un an. Par ailleurs, Canal+ propose une Série Limitée « Canal+ & Disney » et intègrera Disney+ dans la plupart de ses packs thématiques.

Disney+ sera lancé fin avril à Monaco et dans les territoires d’outre-mer (Antilles, Guyane, Nouvelle Calédonie, Wallis & Futuna), dès cet été dans d’autres pays d’Europe dont la Belgique, les pays scandinaves et le Portugal, enfin à l’automne pour la Réunion, Mayotte et Maurice.