Confinement : une nouvelle chaîne TV éphémère, variée et pour tous débarque sur les Freebox, les géants de l’audiovisuel français s’associent

Confinement : une nouvelle chaîne TV éphémère, variée et pour tous débarque sur les Freebox, les géants de l’audiovisuel français s’associent

En plein confinement, Mediawan souhaite occuper les téléspectateurs de façon intelligente et lancera dès demain une chaîne éphémère gratuite et sans pub sur toutes les box : ” #Alamaison”. En association avec Canal+, TF1, M6 et France Télévisions, les quatre opérateurs et plus encore.

Après la valse des chaînes offertes du côté des opérateurs, le premier producteur de fictions en France, Mediawan, se joint au mouvement pour améliorer le quotidien des Français pendant le confinement. Dès ce lundi 6 avril, le Spac de Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton lancera une nouvelle chaîne éphémère gratuite pour toute la famille sur les Freebox (canal 47), ou encore chez Orange (211), SFR (239) et Bouygues (233), mais aussi sur myCanal et Molotov.

Très rapidement validé et considéré comme “citoyen, solidaire et à but non lucratif” par le CSA, ce projet de Mediawan a de quoi séduire. Car c’est assez rare pour le noter, TF1, France Télévisions, M6 et Canal+ mais aussi les quatre opérateurs sans oublier les studios Pathé et Gaumont, ainsi que la société de production Réservoir Prod…, se son ralliés à l’initiative. De quoi proposer un large choix de contenus culturels et éducatifs.

Ainsi dès demain et ce tous les jours pendant le confinement, de 7h à minuit, se succèderont à l’écran des fictions, documentaires, émissions scientifiques ou historiques. Mais aussi des Youtubeurs comme Dr Nozman et Léo Grasset. Le journaliste Ali Baddou sera à la tête d’un programme qui prendra la forme d’un jeu de questions-réponses avec les plus jeunes autour de la philosophie. Et pour couronner le tout, pas de publicité, donc pas de bénéfices. Les participants au projet se sont toutefois engagés à faire un don à l’alliance Tous unis contre le virus. Solidarité et citoyenneté.

Source : JDD