L’Etat italien songe à stopper les portabilités fixes et mobiles pendant l’épidémie de COVID-19, et ça ne plaît pas à Iliad

L’Etat italien songe à stopper les portabilités fixes et mobiles pendant l’épidémie de COVID-19, et ça ne plaît pas à Iliad

Dans le cadre du décret “Cura Italia”, mis en place pour enrayer l’épidémie de Coronavirus, le gouvernement italien veut interdire la portabilité des numéros, tant sur les lignes fixes que mobiles.

La situation en Italie par rapport au Coronavirus est bien plus critique qu’en France, et le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures pour gérer la crise. Deux amendements sont prévus qui toucheraient les opérateurs italiens, visant à interdire la portabilité des numéros et Iliad Italia a dû réagir pour éviter des pertes importantes .

Iliad plaide sa cause au ministère du développement économique italien

D’après des sources proche du dossier de nos collègues d’UniversoFree, l’opérateur italien a écrit à l’AGCOM, le gendarme des télécoms du pays, mais également auprès du gouvernement italien pour s’opposer à ces mesures. Il n’est pas le seul, son concurrent Fastweb a également critiqué cette proposition dans un communiqué de presse.

Cet arrêt de portabilité des numéros, c’est-à-dire l’action de changer d’opérateur sans changer de numéro de téléphone, concernerait tout autant les lignes fixes que les lignes mobiles. Cette mesure, en cours de discussion au Sénat Italien, durerait tout le long du confinement (qui semble n’être pas prêt de finir). Et pour les opérateurs, c’est un gros manque à gagner, notamment pour Iliad qui continue de récupérer des abonnés chez la concurrence.

Une proposition qui fait polémique dans le secteur des télécoms, l’association de consommateurs italienne Altroconsumo la qualifiant de “règle totalement inutile” notamment parce que la migration ne nécessite pas de déplacement ou d’intervention de la part des opérateurs.

Si ces amendements sont actés, les changements d’opérateurs seraient forcément moins nombreux durant le confinement. D’après le régulateur des télécoms italien, l’AGCOM, 14 millions d’opération de portabilités, soit en moyenne un peu plus d’un million par mois. Si les opérateurs possédant une plus grande part de marché pourraient en bénéficier, en évitant la perte d’abonnés, Iliad quant à lui, qui recrute chez la concurrence, se retrouverait privé de nouveaux abonnés.