Twitter : quand le petit oiseau bleu voit rouge à cause du coronavirus

Twitter : quand le petit oiseau bleu voit rouge à cause du coronavirus

Malgré une épidémie de coronavirus ayant participé à l’augmentation de l’activité sur sa plate-forme, le réseau social à l’oiseau bleu indique qu’il va y laisser quelques plumes.

En ces temps d’épidémie de coronavirus et de confinement de la population, les internautes passent plus de temps sur les réseaux sociaux, dont Twitter, pour s’informer et se divertir. Malgré cela, le réseau social à l’oiseau bleu voit déjà rouge.

Twitter a en effet indiqué que son nombre d’utilisateurs actifs a atteint les 164 millions au premier trimestre 2020, en progression de 23 % par rapport au premier trimestre 2019 et de 8 % par rapport au quatrième trimestre de 2019. Le réseau social a également déclaré que l’année 2020 avait bien démarré grâce à l’évènement du Super Bowl 2020. Sauf que la crise du coronavirus est passée par là. Elle a certes amené des internautes sur la plate-forme et augmenté l’activité, mais elle a également freiné les financements des annonceurs publicitaires. Or, Twitter tire ses revenus de la publicité.

Le réseau social revoit ainsi à la baisse ses prévisions financières. Il avertit déjà d’un impact sur ses résultats, avec une croissance des revenus en légère baisse et une perte opérationnelle. En parallèle, Elliott fait pression pour une augmentation annuelle du nombre d’utilisateurs de 20 % et une meilleure monétisation, après avoir pris une participation d’environ 1 milliard de dollars dans la société. Le fonds d’investissement demande au fondateur et patron de Twitter Jack Dorsey de se concentrer davantage sur Twitter, sachant qu’il dirige aussi la société de paiement électronique Square.

Source : Le Figaro