Avicca : Bilan d’étape WiMAX

Avicca : Bilan d’étape WiMAX

<>

Ce retard, classique pour des technologies encore nouvelles et au moment où sont lancés les appels à candidatures, a des raisons qu’il convient d’analyser. Il faut à la fois comprendre l’utilité de cette technologie pour la résorption des zones blanches, et tirer des leçons à moyen et long termes sur la procédure d’attribution suivie, dans la perspective du très haut débit fixe et mobile.

Mais ce retard est aussi synonyme de difficultés pour nos territoires. Force est de constater que ce sont les collectivités qui, devant les problèmes techniques ou les coûts au démarrage plus élevés qu’espéré, se sont le plus impliquées effectivement dans le financement des déploiements : l’engagement vis-à-vis des citoyens pèse plus que les engagements contractés dans une licence.

Pour l’Avicca, les solutions sont :

  • un large dividende numérique affecté aux communications électroniques, avec des « fréquences en or », de meilleure portée et avec une pénétration facilitée dans les bâtiments, est indispensable ;
  • il faudrait étudier l’utilisation possible d’autres bandes, comme la 2,5 GHz ;
  • il y aura des arbitrages à faire entre une utilisation pour la couverture du territoire en palliatif au haut débit fixe, et en mobile ;
  • la taille réelle de la bande passante sera très importante, surtout pour mettre en place une solution palliative au fixe, compte tenu du développement des usages ;
  • les procédures d’attribution doivent être concertées, compte tenu de leur impact sur la couverture réelle de tous les territoires ;
  • les engagements de couverture doivent être précis, formulés avec une faible granularité, et sanctionnés en cas de retards.

Sommaire du Bilan d’étape WiMAX :

  • Plusieurs Technologies pour couvrir les zones blanches , à utiliser en cohérence
  • Le glissement de planning dans les équipements WiMAX
  • Les limites de la bande 3,5 GHz
  • Des perspectives à l’échelle internationale toujours importantes
  • Un frein évident, la très forte concentration des FAI et leurs stratégies
  • Une procédure non optimale
  • Un premier déploiement grâce aux financements des collectivités
  • L’importance de licences détenues par collectivités
  • Les aléas du WiMAX sont à remettre dans une perspective de moyen terme
  • Tirer les leçons dans la perspective du "dividende numérique" et du Très haut débit.

Télécharger le Bilan d’étape WiMAX (.pdf)
Lire l’intégralité de l’article sur Avicca

A propos d’Avicca : L’Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel regroupe 56 Villes, 39 Communautés urbaines ou d’agglomérations, 16 syndicats de communes, 29 structures départementales et 13 régionales, soit plus de 50.000.000 d’habitants.