L’arme de Numéricable pour tuer la concurrence

Décidément, l’UFC Que Choisir à fort à faire ces derniers temps avec les opérateurs Internet. Après avoir pesté contre la hotline gratuite-payante de Free, c’est au tour de Numéricable d’être dans le collimateur de l’association de défense des consommateurs. Il l’accuse, d’avoir obtenu le vote d’un amendement, hier au parlement, lui permettant de tuer la concurrence. Cet amendement lui permet en effet de s’affranchir de l’aval des copropriétés dans lesquelles il est déjà présent pour installer ses équipements fibre (les 10 millions de foyers les plus rentables), contrairement à ce qui est prévu pour les autres opérateurs (Free, Neuf, Orange).

L’UFC n’est pas tendre avec Numéricable puisqu’il précise que « c’est une entreprise détenue par des fonds d’investissements étrangers qui ont comme objectif une valorisation à court terme de leurs actifs. Par conséquent, elle investit et innove peu. En effet, elle se contente de déployer la fibre jusque dans les caves des immeubles, alors que les autres vont jusqu’aux habitations, puis utilise ses anciennes installations (le coaxial).
Ce qui signifie que le gouvernement soutient un acteur qui déploie une technologie non pérenne et incompatible avec celle des autres, annihilant toute possibilité de mutualisation et donc de concurrence ! »