Les aéroports de Paris vont disposer de leur propre réseau 4G/5G

Les aéroports de Paris vont disposer de leur propre réseau 4G/5G

Les employés des aéroports de Paris vont bientôt pouvoir troquer leurs talkie-walkies contre des smartphones.

L’opérateur Hub One, filiale des Aéroports de Paris (ADP) s’est vu attribuer des fréquences 4G/5G “professionnelles” pour développer un réseau mobile privé pour les sites de Roissy, Orly et du Bourget.

Un réseau 4G/5G dédié aux aéroports

Hub One a donc reçu 40 Mhz dans la bande des 2.6 Ghz pour développer un réseau mobile propre aux aéroports parisiens. Le directeur général de Hub One explique qu’il commencera par “la 4G, parce que les terminaux sont disponibles à des prix compatibles avec nos activités“.

Un réseau réservé aux 120 000 salariés travaillant sur les sites de Roissy, Orly et du Bourget pour répondre à une problématique propre à un aéroport : ” Lorsqu’un avion arrive, tous les passagers rallument leur smartphone. La 4G est saturée. Avec un réseau privé, les connexions sont garanties ” éxplique Guillaume de Lavallade.

Les talkie-walkies sont longtemps restés les outils privilégiés pour les salariés de la maintenance, ils seront ainsi remplacés par des smartphones. Plusieurs avantages pour ces employés, notamment la possibilité d’envoyer des photos lorsqu’il y a un doute concernant un équipement. Une option qui n’était pas possible avec le Wi-Fi, dont le signal est brouillé par les ailes des avions ou d’autres obstacles.

La sécurité du réseau est également un attrait supplémentaire pour ces nouveaux protocoles 4G/5G. A noter également, qu’outre l’utilisation sur smartphone pour les employés, les carroussels à bagages seront également connectés au réseau, ce qui permettrait d’en optimiser la fiabilité.

À terme, nous bénéficierons du développement des réseaux privés en 5G pour garantir de la bande passante et une latence optimale à nos usagers“, ajoute Guillaume de Lavallade. Ce nouveau réseau privé concerna de nombreux services, comme les employés chargés des contrôles techniques, de l’acheminement des bagages, amis aussi des services de restauration.

Source : Le Figaro (version papier)