5G : l’Europe s’intéresse aux pratiques concurrentielles du géant Qualcomm

5G : l’Europe s’intéresse aux pratiques concurrentielles du géant Qualcomm

 

Alors qu’il surfe sur l’arrivée de la 5G, Qualcomm fait l’objet d’une enquête de la part de la Commission européenne à propos de pratiques anti-concurrentielles.

Qualcomm a déjà l’objet de plusieurs enquêtes concernant ses pratiques en matière de concurrence. Lors de la publication de ses derniers résultats financiers, le géant de San Diego, connu pour les plates-formes mobiles que l’on retrouve à bord des smartphones et montres connectées, a fait savoir que la Commission européenne en avait ouvert une dernièrement.

Bruxelles s’intéresse en effet aux pratiques de Qualcomm sur le marché des smartphones 5G, où ses plates-formes Snapdragon se retrouvent en concurrence avec les solutions Dimensity, Exynos et Kirin de MediaTek, Samsung et Huawei. Intel, lui, a décidé de s’éloigner de la 5G dans les smartphones. Il s’agit en effet de s’assurer que le géant de San Diego profite de la 5G, mais tout en restant dans les clous, en ne faisant rien pour entraver la concurrence. Dans le cas de pratiques anticoncurrentielles avérées, l’amende prononcée peut représenter jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires. Voilà pourquoi le dossier n’est pas pris à la légère par Qualcomm.

Source : ZDNet