Altice continue son opération désendettement avec une nouvelle cession minoritaire

Altice continue son opération désendettement avec une nouvelle cession minoritaire

Après les pylônes, c’est au tour de la fibre. Altice Europe annonce la cession de 49,99% de sa filiale Altice Portugal FTTH au fonds Morgan Stanley Infrastructure Partners. Selon Patrick Drahi, cette opération “permettra d’accélérer le désendettement du groupe”.

“Nous sommes en discussions avancées avec plusieurs acteurs concernant notre actif portugais dans la fibre. Ce processus est soutenu par l’appétit significatif pour la fibre en Europe”, a déclaré le fondateur d’Altice fin novembre en marge du rachat de l’opérateur d’infrastructure Covage, laissant entendre un accord imminent. Hier, le groupe a officiellement trouvé preneur en annonçant que sa filiale MEO a signé un accord avec le fonds Morgan Stanley Infrastructure Partners en vue de céder une participation minoritaire de 49,99% d’Altice Portual FTTH, sur la base d’une valeur d’entreprise de 4,63 milliards d’euros. De quoi permettre d’engranger 1,57 milliard d’euros de trésorerie en 2020. Altice Portugal FTTH est aujourd’hui leader du marché de la fibre optique dans le pays.

Patrick Drahi s’est félicité de cette nouvelle opération avec ce partenaire de longue date : “Nous continuons à nous concentrer sur le désendettement d’Altice Europe par la croissance de ses revenus et de son EBITDA, complété par le produit de cette transaction.” 

Pour rappel, Altice Europe a finalisé en septembre dernier la cession des trois quarts de ses tours télécoms au Portugal en cédant 75% de Tower of Portugal (2.961 sites) à un consortium d’investisseurs emmené par Morgan Stanley Infrastructure Partners et Horizon Equity Partners, ainsi que 49,9% de SFR Tower Company (10,198 sites) au fonds d’investissement KKR pour un montant total de 2,5 milliards d’euros dans le but de réduire l’endettement (31 milliards d’euros) du groupe.