Qualité des appels sur les axes de transports : Orange, SFR et Bouygues ont une longueur d’avance sur Free

Qualité des appels sur les axes de transports : Orange, SFR et Bouygues ont une longueur d’avance sur Free

Plus d’un mois après avoir dévoilé son baromètre annuel de la qualité de service des opérateurs mobiles en France, l’Arcep publie les données concernant la qualité des appels sur les axes de transports. C’est serré entre Orange, Bouygues et SFR. Derrière, Free est une nouvelle fois pénalisé par l’absence de VoLTE.

“Cinq indicateurs sur les 243 totaux, n’avaient pas été inclus dans la publication de la campagne de mesures 2019 car leur fiabilité devait être améliorée”, rappelle le régulateur, parmi eux figurent les appels maintenus pendant 2 minutes sur les axes de transport à savoir les routes, TGV, Intercités, TER, métros, RER et Transiliens. Ces mesures sont depuis vendredi dernier disponibles en open data et sur monreseaumobile.fr. 

Sur toutes les autoroutes et 20 routes secondaires, Bouygues (94%) devance d’une courte tête Orange (93%). SFR suit avec 91% des appels maintenus 2 minutes et Free ferme la marche (87%).

Dans les TGV, l’opérateur historique fait cavalier seul et obtient la meilleure qualité d’appel (81%). Derrière c’est plus serré, Bouygues se démarque (76%) devant SFR (73%). Free est bon dernier (69%). S’agissant des Intercités et 50 Ter, même constat, Orange Bouygues et SFR sont dans un mouchoir de poche avec respectivement, 78%, 77% et 76% d’appels maintenus pendant 2 minutes. Free est une nouvelle fois dernier de la classe avec 69%.

La différence est moins flagrante dans RER et Transiliens, l’opérateur de Xavier Niel obtient un score de 85% quand ses concurrents oscillent entre 87 et 92%. Enfin, dans les métros de Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rennes et Toulouse, Orange (81%), Bouygues (80%) et SFR (79%) tiennent le haut du pavé et distancent encore Free (72%).

On l’a compris, Orange, Bouygues et SFR obtiennent une nouvelle fois des résultats comparable même si Orange propose la meilleure qualité d’appels. Free est pénalisé par l’absence d’appels haute définition en 4G, conclut le régulateur.

Pour rappel, cette année, tous les tests d’appels se sont faits entre deux mobiles, au plus proche des usages et non plus entre mobiles et lignes fixes. Par ailleurs, 25% des appels ont été évalués entre deux mobiles d’un même opérateur (intra-opérateur) et 75% entre deux mobiles de deux opérateurs différents (inter-opérateurs), de quoi être plus représentatif. Enfin fini la méthode des “oreilles d’or” par notation des enquêteurs et place à” la qualification automatique” de la qualité des appels. Celle-ci “consiste à mesurer, sur un court échantillon vocal de 8 secondes, la différence entre l’appel en cours et l’échantillon de référence, une note correspondant à la déformation du signal est ensuite attribuée par un logiciel. Un appel de deux minutes comporte une douzaine d’échantillons et reçoit donc autant de notes”, informe l’Arcep.