Google fait face à une nouvelle accusation d’abus de position dominante

Google fait face à une nouvelle accusation d’abus de position dominante

Le service Google Shopping est accusé par 41 concurrents de mener des pratiques anticoncurrentielles qui mettent leur survie en danger.

Une de plus au tableau de chasse de Google concernant les plaintes à la Commission européenne. Cette fois c’est la plateforme de commerce Google Shopping, qui est pointée du doigt par 41 concurrents provenant de 21 pays, dont Idealo, le deuxième plus grand comparateur de prix en Europe. Ceux-ci ont envoyé une lettre à Margrethe Vestager, la commissaire à la concurrence au sein de la Commission européenne. 

« Nous nous adressons à vous parce que des entreprises comme les nôtres sont mises en danger par Google, qui évite astucieusement de se conformer à la loi », déclarent les concurrents dans leur lettre. Ils estiment que le trafic sur leur plateforme n’a pas connu d’amélioration après l’autorisation de payer pour que les sites marchands apparaissent en haut des résultats de recherche. “étant donné que Google classe et affiche ses modules d’achat plus favorablement que les entreprsies concurrentes dans ses pages de recherche, les abus identifiés n’ont jamais pris fin” expliquent-ils. 

La conséquence directe est que de plus en plus d’entreprises ont du quitter le marché, ou devront le faire bientôt, du fait des pratiques de Google. Cependant, aucune solution n’a été suggérée par la lettre envoyée à la Commission européenne.

Source : Frandroid