Orange, Free, SFR et Bouygues : la hausse des prix a commencé et devrait continuer

Orange, Free, SFR et Bouygues : la hausse des prix a commencé et devrait continuer

L’arrivée de la 5G, la généralisation de la 4G et le déploiement accéléré de la fibre, les opérateurs sont dans une phase d’investissement historique et commencent à augmenter leurs tarifs. 

Exit la guerre des prix, une nouvelle tendance est aujourd’hui bien perceptible. SFR et Bouygues ont déjà fait grimper légèrement le prix de certains de leurs forfaits mobiles et fixes récemment. Pour sa part, Free a pour le moment revu à la hausse le tarif de son forfait intermédiaire, passé de 8,99€ à 9,99€ début octobre et continue sa montée en gamme. En lançant sa Livebox 5, Orange a quant à lui augmenté ses abonnements de 2 euros. Interrogé par Le Dauphiné fin octobre sur cette hausse des prix et son maintien, Fabienne Dulac, directrice générale d’Orange France a annoncé que le consommateur va devoir payer de plus en plus cher : « Pour Orange mais pas seulement, car on voit bien que les autres opérateurs augmentent leurs prix, nous sommes dans une phase d’investissements importants. L’année dernière, les opérateurs ont investi au total 9 milliards d’euros dans les réseaux. Il y a une rentabilité à trouver et donc un prix juste à fixer pour qu’on soit tous capables d’investir. Je pense alors qu’il y aura une augmentation des prix, on a déjà commencé à la voir, d’autant que nous avions les prix les plus bas du marché par rapport aux autres pays. »

“Il faut recréer de la valeur devant tous les investissements à venir“, a pour sa part commenté un rival A l’aune des enchères pour l’attribution des fréquences 5G, les opérateurs semblent avoir opté pour la même solution afin d’investir un maximum dans le déploiement de la nouvelle génération de téléphonie mobile.

Un analyste chez Oddo BHF s’est également fendu d’un constat courant octobre : ” Tous les opérateurs ont été éprouvés ces dernières années. Aujourd’hui, même Iliad, qui souffre, se montre discipliné sur les prix. Ils acceptent de perdre des clients pour recréer de la confiance vis-à-vis des concurrents. Les augmentations demeurent assez faibles, mais elles montrent une direction “. Les investissements des opérateurs ont approché les 10 milliards d’euros en 2018. Un montant total colossal mais à coup sûr inférieur à leurs futurs efforts.