Décès de 40 vaches : Orange, Free, SFR et Bouygues vent debout face à la suspension d’une antenne

Décès de 40 vaches : Orange, Free, SFR et Bouygues vent debout face à la suspension d’une antenne
La suspension temporaire d’un site 4G multi-opérateurs en Haute-Loire  soupçonnée d’être liée au décès d’une quarantaine de vaches, reste en travers la gorge des opérateurs 
“Il y a lieu d’ordonner cet arrêt provisoire du fonctionnement de cette antenne pour une durée de deux mois, compte tenu de ses incidences générales, avec suivi, par l’expert judiciaire, du comportement du cheptel, et des vaches laitières en particulier, sur cette période”, a décidé le mois dernier le tribunal administratif de Clermont-Ferrand. Les opérateurs disposent depuis de trois mois pour procéder à l’interruption et organiser la sécurité et les appels de secours dans la zone concernée.
Mais Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom ne l’entendent pas ainsi. Les quatre grands opérateurs de réseaux français se sont pourvus en cassation auprès du Conseil d’Etat, a fait savoir hier la fédération française des télécoms.
Depuis l’installation de ce site par Orange en juillet 2021 dans le cadre du New Deal, dans la commune de Mazeyrat-d’Allier, un éleveur assure avoir perdu une quarantaine de vaches sur les 200 que compte son troupeau. Autre constat, la production de lait serait en forte baisse.
Les avocats des telcos ont pourtant mis en exergue l’absence d’élément scientifique démontrant un lien entre la santé des animaux et les ondes générées par les antennes, en vain. “Si on arrêtait de vendre de la peur, on pourrait se consacrer à chercher les vraies causes de cette situation dramatique (malheureusement beaucoup de possibilités) Pour rappel, il y a plus de 50.000 sites en France”, a commenté à ce propos sur Twitter, Michaël Trabbia, directeur de l’innovation d’Orange. “Cette antenne couvre environ 450 foyers et si elle ne fonctionne plus, il n’y aura plus d’accès aux numéros d’urgence”, a également souligné la FFT.

Source : BFMTV