5G: Orange caracole en tête et Free progresse (un peu) sur le déploiement des sites d’expérimentation

5G: Orange caracole en tête et Free progresse (un peu) sur le déploiement des sites d’expérimentation

Free Mobile est récemment passé à l’action concernant le déploiement de ses propres stations de test 5G, voyons où en est chaque opérateur au 1er novembre.

Si les premières offres grand public 5G débarqueront au printemps 2020, les opérateurs se livrent bataille sur le terrain des tests dans l’hexagone. Tous convoitent le leadership sur cette technologie et multiplient les expérimentations en condition réelle. Faisons le point sur l’avancée de chaque opérateur sur ce point, au premier novembre 2019.

Dans son bilan mensuel du déploiement des réseaux mobiles, l’ANFR a dévoilé le nombre de sites d’expérimentation 5G autorisés en France. On y trouve ainsi 406 sites autorisés au premier novembre, contre 382 fin septembre. Parmi eux, on note une progression fulgurante d’Orange qui passe de 287 sites à 311 sites d’expérimentation autorisés soit une hausse de 24 stations par rapport au mois précédent. Bouygues Telecom est toujours second, malgré la perte d’un site autorisé, passant de 63 à 62 stations expérimentales. SFR est troisième, stagnant à 25 sites autorisés dont l’un d’entre eux a fait l’objet d’une démonstration à Toulouse. Free Mobile est bon dernier avec 8 sites, en ayant gagné un durant le mois d’octobre. A noter cependant que l’opérateur de Xavier Niel a commencé à déployer ses stations de test 5G durant l’été dernier.

Si les enchères pour ces fréquences 5G arrivent plus tard en France que dans d’autres pays européens, le gouvernement espère pour sa part qu’elle sera disponible rapidement dans l’hexagone. Agnès Pannier-Runacher, la Secrétaire d’Etat aux Télécoms auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, a d’ailleurs indiqué en mars dernier : “le rythme de déploiement peut être rapide sur certains usages en s’appuyant sur des antennes déjà installées et prêtes pour la 5G”. C’est donc le cas de Free.D’ailleurs, le gouvernement a entendu les craintes de Bouygues Telecom et de Free Mobile concernant ces attributions et devrait proposer un système plus juste pour les deux opérateurs.

A noter que Free a signé début septembre un accord stratégique avec Nokia, 1er équipementier européen, pour le déploiement de son réseau 5G en France mais aussi en Italie. De quoi, en amont, mener des tests en duo et appréhender au mieux cette nouvelle technologie.