Univers Freebox a testé le smartphone Galaxy A50, en duo avec la nouvelle montre connectée de Samsung

Univers Freebox a testé le smartphone Galaxy A50, en duo avec la nouvelle montre connectée de Samsung

Univers Freebox a pu tester le Samsung Galaxy A50, un smartphone de milieu de gamme que l’on peut trouver à moins de 300 euros. La rédaction a d’ailleurs pu mener le test en duo avec la Galaxy Watch Active2, une smartwatch récemment lancée par le constructeur sud-coréen.

Avant de passer à ce test, voici un rappel des principales caractéristiques du Samsung Galaxy A50 qui nous a été prêté par la marque et que l’on trouve à moins de 300 euros chez certaines enseignes :


La fiche technique


-    Processeur : octa-core jusqu’à 2,3 GHz (chipset Exynos 9610)

-   Mémoire vive : 4 Go


-   Écran : dalle Super AMOLED 6,4 pouces avec une définition Full HD+ (2 340 x 1 080 pixels)

-   Audio : son produit par un haut-parleur dans la tranche inférieure

-   Stockage : 128 Go (extensible par MicroSD, grâce à un slot dédié)


-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B3/B5/B7/B8/B20

-   Deux logements Nano-SIM, dans un tiroir de la tranche gauche


-   Triple capteur photo au dos : 25 + 8 + 5 Mégapixels (principal + ultra grand-angle + infos de profondeur)

-   Capteur photo à l’avant : 25 Mégapixels (dans une encoche goutte d’eau)


-   Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-   Connectique de charge : port USB-C (tranche inférieure)

-   Connectivité Bluetooth : version 5.0

-   Support NFC : oui


-   Batterie : 4 000 mAh (non amovible) rechargeable en filaire avec le bloc 15 Watts fourni


-   Système d’exploitation : Android 9.0 Pie avec l’interface One UI


-    Solutions de déverrouillage : lecteur d’empreintes sous l’écran ou reconnaissance faciale avec le capteur photo frontal 


 

 

Un design qui accroche l’oeil et… les traces de doigts

 

Avec sa coque bleue, notre Samsung Galaxy A50 attirait évidemment l’attention. On peut l’avouer : il est plutôt agréable à regarder.

Maintenant, nous avons remarqué qu’il accrochait aussi rapidement les traces de doigts. Nous avions souvent un dos totalement recouvert. Mieux vaut prévenir les maniaques…

Profitons-en aussi pour prévenir les maladroits. Le Galaxy A50 a tendance à glisser entre les doigts. Heureusement, la finesse et la coque arrondie facilitent la préhension.

 

Un écran confortable et un rendu audio sans plus

 

L’écran du Galaxy A50 se montre très satisfaisant à l’usage avec ses belles couleurs et sa belle luminosité. La chaleur d’affichage pourra d’ailleurs être réglée depuis les paramètres. L’encoche se fait oublier, même en jeu et en vidéo.

Pas stéréo et pauvre en relief du fait d’un manque de basses, le son du Galaxy A50 n’est pas celui qui vous envoûtera. Sur cet aspect, le smartphone fait son job. Point.

Le bilan se révèle plus positif concernant les écouteurs filaires d’origine, ceux à brancher dans la prise audio 3,5 millimètres. Ils proposent en effet un son clair et avec de bonnes basses.

 

Des photos plutôt satisfaisantes et un mode nuit intéressant

 

Globalement, le Galaxy A50 offre des photos plutôt satisfaisantes, des clichés au rendu assez naturel. Le mode nuit se révèle efficace sans en faire trop. Les amateurs de selfies auront également de quoi se mettre sous la dent.

Ci-dessous, une photo de jour en extérieur, puis sa version ultra grand-angle :

D’autres photos de jour, en extérieur :

Deux photos en mode portrait :

Une photo prise de nuit, puis sa version corrigée par le mode nuit :

Le même pont illuminé, mais de plus loin :

Un selfie, en extérieur :

 

De bons débits en 4G

 

Nous avons mené des tests de débits sur le réseau de Free Mobile, avec les applications RNC Mobile et nPerf.

Voici des débits en intérieur, depuis une zone résidentielle assez dense et la salle de rédaction :

Les débits obtenus en extérieur, dans des zones bien couvertes :

 

Chose à noter pour les abonnés Free Mobile : la fiche technique du Galaxy A50 indique que la 4G 700 MHz (B28), sur laquelle a beaucoup misé l’opérateur, n’est pas prise en charge.

 

Un smartphone joueur

 

Au quotidien, le Galaxy A50 se révèle fluide. Un plaisir à utiliser, en fait. Et si vous êtes joueur sur mobile, les gros titres tels qu’Asphalt 9 et Call of Duty Mobile tournent sans aucun problème et sans surchauffe désagréable. Une formalité, en somme.

Nous avons passé le Galaxy A50 dans l’outil Disk Speed. Nous avons obtenu 180 Mo/s en écriture et 387 Mo/s en lecture pour la mémoire interne. 

 

Une charge qui ne s’éternise pas

 

En termes d’autonomie, vous tiendrez la journée sans problème. Vous pourrez tendre vers 2 jours dans le cas d’un usage moins poussé. Ci-dessous, deux exemples d’utilisation :

(1er cas) Départ à 9h00 avec 100 % et arrivée le lendemain à 9h35 avec 39 % :

-  1 heure et 15 minutes de jeu avec le haut-parleur

-  50 minutes de YouTube avec les écouteurs

-  1 heure de YouTube avec le haut-parleur

-  40 minutes de streaming avec le haut-parleur en Bluetooth

-  Bracelet connecté en continu

-  Consultation et alertes Twitter

-  Surf sur Internet

-  Tests de débits

 

(2e cas) Départ à 22h15 avec 100 % et arrivée le lendemain à 23h38 avec 24 % :

-  10 minutes de YouTube avec le haut-parleur

-  5 minutes de musique avec le haut-parleur

-  45 minutes de jeu avec le haut-parleur

-  Bracelet connecté en continu

-  Consultation et alertes Twitter

-  Surf sur Internet

-  Quelques SMS

-  10 minutes d’appel via la montre

-  Mises à jour des applications

-  Deux gros téléchargements

-  Mise à jour avec les patchs d’octobre 2019

-  Manipulations + captures d’écran

-  Benchmarks

-  Tests de débits

 

Grâce au bloc 15 Watts fourni d’office, la charge ne s’éternise pas. Ci-dessous, deux suivis de charge :

(1er exemple) :

-  18h50 : 28 %

-  19h06 : 46 

-  19h23 : 64 %

-  19h46 : 87 %

-  20h06 : 100 %

 

(2e exemple) : 

-  21h10 : 12 %

-  21h15 : 17 %

-  21h20 : 22 %

-  21h25 : 27 %

-  21h30 : 33 %

-  21h35 : 38 %

-  21h45 : 49 %

-  22h07 : 72 %

-  22h20 : 86 %

-  22h53 : 100 % 

Une interface One UI basée sur Android Pie avec des fonctions utiles et des patchs de sécurité récents

 

Le Galaxy A50 s’accompagne du système d’exploitation Android 9.0 Pie coiffé de l’interface One UI.

 

Celui-ci propose quelques fonctions pratiques comme le mode nuit activable manuellement ou programmable et la gestion des mouvements et gestes (dont la capture avec un balayage de l’écran avec le tranchant de la main). Sans oublier le mode Enfants, accessible depuis les raccourcis rapides, qui permet d’avoir un espace sécurisé pour les enfants.

  

Du côté des applications préinstallées dans le cadre de partenariats, il y a Spotify que l’on peut désinstaller. On trouve également Office Mobile, LinkedIn et OneDrive de Microsoft, ou Facebook, dont on pourra seulement retirer les raccourcis.

 

Parlons de la partie la sécurité. Une mise à jour durant nos tests nous a permis de passer des patchs de février 2019 à ceux d’octobre 2019.

 

Quant aux solutions de déverrouillage, nous avons trouvé la reconnaissance assez efficace. Le lecteur d’empreintes sous l’écran nécessite un bon appui, ce qui ne rend pas forcément la reconnaissance d’empreintes très rapide.

 

Le petit bonus de ce test : la Galaxy Watch Active2

 

Terminons sur la Galaxy Active2, la dernière montre connectée de Samsung, dont le test nous a été proposé en même temps que celui du Galaxy A50.

Premier constat : l’objet, dont le prix démarre à 299 euros en version Bluetooth et 449 euros en version 4G, est vraiment beau.

Au quotidien ensuite, il se révèle très pratique en termes de fonctionnalités. Nous avons pu passer des appels voix directement depuis la montre, grâce à un pavé de numérotation très pratique et un son plutôt correct, mais aussi lire nos SMS.

L’assistant Bixby nous permettait de demander la météo et de programmer nos réveils à la voix. Nous avons en outre pu piloter la musique lue dans l’application Spotify sur le smartphone, puis castée sur le téléviseur via la Freebox mini 4K. Pratique.

Les sportifs y trouveront aussi leur compte avec la reconnaissance de l’activité, la précision dans les mesures (nous l’avons testé sur plusieurs séances de 10 à 16,5 kilomètres) et la résistance à l’eau (pratique en cas de pluie). Le cardiofréquencemètre marche plutôt bien.

La recharge est pratique également, puisqu’il suffit de poser la montre sur un socle rond aimanté. L’écran donne alors une estimation du temps de charge.

L’autonomie n’est pas folle, par contre. Sur une semaine, nous avons rechargé deux fois la montre. Une fois au milieu de notre semaine de test et une seconde juste avant de rédiger ce test.

 

 


VERDICT

Le Galaxy A50 n’est pas parfait, mais ne souffre d’aucun défaut majeur. Beau, il profite d’un bel écran, propose un fonctionnement fluide, fait tourner les derniers jeux, offre des photos plus que convenables et ne met pas des lustres à se charger. Autres choses notables : la présence du mini-jack et son emplacement MicroSD dédié. On peut juste regretter la partie audio un peu oubliée et l’autonomie pas catastrophique, mais pas géniale nous plus. Dommage aussi qu’il ne supporte pas la 4G 700 MHz. Bref, un smartphone qui mérite de faire partie des options si vous avez un budget de 300 euros maximum.