Free Bank : le lancement d’une néobanque par Iliad se précise

Free Bank : le lancement d’une néobanque par Iliad se précise

Free semble prêt à emboîter le pas à Orange sur le marché des néobanques. Iliad 78, filiale du groupe de Xavier Niel vient d’obtenir le droit de déployer des services d’agrégation de compte et d’initiation de paiement. 

Pas le moindre mouvement depuis 2 ans mais depuis septembre le lancement d’Iliad sur le marché des néobanques à l’instar d’Orange Bank, se précise. On se souvient d’une déclaration en 2017 de Thomas Reynaud, l’actuel Directeur Général d’Iliad selon laquelle le groupe a été approché par des banques françaises et européennes afin de mettre à disposition la marque de l’opérateur pour déployer des services bancaires. Pour autant, Iliad n’y a pas répondu favorablement préférant rester maître de son destin sans écarter la possibilité de se lancer un jour sur ce marché.

Seulement depuis le mois dernier, la rumeur d’un lancement a refait surface avec une évolution majeure. La filiale du groupe Iliad 78 a obtenu un code SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication), soit un numéro d’identification internationale. Le siège social de ce nouvel établissement de paiement est bien situé au 16 rue de la Ville l’Evêque à Paris, au siège d’Iliad donc. Ce code peut être utiliser lors de transferts d’argent entre banques, ainsi que pour les virements électroniques internationaux.

Hier, un nouvel indice est venu confirmer la volonté du groupe de Xavier Niel de lancer une néobanque : “au travers de sa filiale Iliad 78, l’opérateur télécoms Iliad (Free) a obtenu auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) le droit de déployer des services d’agrégation de compte (AISP) et d’initiation de paiement (PISP) dans le cadre de la DSP2”, révèle le site Mindfintech. Des autorisations délivrées le 24 octobre selon le registre de l’Autorité bancaire européenne.

Pour rappel, une marque française FreeBank a été déposé par Iliad à l’INPI dès juin 2000 et renouvelée en 2010 sans limitation. Et les champs d’application y sont plutôt vastes : “Affaires bancaires, financières et monétaires, courtage en bourse, service de cartes de crédit et de débit, opérations financières, monétaires et de change, consultations en matière financière, informations financières, épargne, dépôt de valeurs, services de financement, transfert électronique de fonds, gérance de fortunes, gérance de biens immobiliers, investissement de capitaux, prêts, parrainage financier, placement de fonds, transactions financières.”