80% des abonnés français disposent désormais d’un forfait mobile sans engagement

80% des abonnés français disposent désormais d’un forfait mobile sans engagement

L’Arcep dévoile les chiffres du marché du mobile au 1er trimestre 2022. Les forfaits ont toujours autant la cote, en particulier les offres sans engagements.

“L’accroissement annuel du nombre de cartes SIM s’établit pour le deuxième trimestre consécutif à 2,2 millions, un niveau inégalé depuis 2014”, tel est l’un des principaux enseignements du nouvel observatoire des marchés des communications électroniques de l’Arcep. Fin mars, pas moins de 80,7 millions de carte SIM circulaient sur le marché. Une croissance continue intégralement portée par le marché post-payé. Le nombre de forfaits progresse de 460 000 au cours du trimestre, soit une hausse de 35 000 cartes par rapport au premier trimestre 2021.

“Un an après le rebond intervenu au cours du premier semestre 2021, la dynamique de marché se poursuit, la proportion d’abonnements résidentiels libres d’engagement augmente de près de 3 points en un an et atteint 80%”, précise le régulateur. En octobre dernier Orange a mis fin à l’engagement sur ses forfaits mobiles, suivi par SFR en décembre. Seul Bouygues Telecom propose encore un engagement sur ses forfaits simples.

Le parc des opérateurs virtuels se contracte en revanche de de 40 000 cartes au cours du trimestre. La part de marché des opérateurs de réseau mobile, à savoir Orange, Free Mobile, SFR et Bouygues Telecom s’élève désormais à 92,2 %, “une part supérieure de 1,2 point au premier trimestre 2021”, principalement en raison du rachat de MVNO par deux opérateurs de réseau.

De son côté, le recul du nombre de cartes SIM sur le segment prépayé reprend à un rythme équivalent à celui du premier trimestre 2021 (-170 000
en trois mois, après une quasi-stagnation au cours des neufs derniers mois de l’année 2021.