La fibre et la vente de forfaits internet boostent le revenu des opérateurs

La fibre et la vente de forfaits internet boostent le revenu des opérateurs

La dynamique financière sur le marché des services fixes s’est poursuivie en 2021. Sur le mobile, la croissance est de retour grâce à le reprise du roaming à l’étranger.

Malgré le contexte de crise sanitaire, le revenu des opérateurs a augmenté tout au long de l’année 2021, des hausses oscillant entre  2 % et  4 % en un an chaque trimestre, c’est le bilan annuel dressé hier par l’Arcep dans son nouvel observatoire des communications électroniques.

Cette croissance sur le marché final est portée conjointement par celle des revenus des services fixes et mobiles. Une progression de bon augure faisant suite “à une longue période de recul, entre 2011 et 2020”, résume le régulateur.

De son côté, le marché des services fixes, et en particulier, celui relatif à la vente des accès internet, apparaît comme particulièrement dynamique, et ce depuis le début de la pandémie. “Les opérateurs enregistrent une hausse de leurs revenus, qui se maintient depuis le deuxième trimestre 2020, à environ 0,6 % en rythme annuel, après dix années de contraction. Cet accroissement s’explique en partie par l’accélération de la transition du cuivre vers la fibre optique. Ainsi, le revenu des services fixes à haut et très haut débit croît à un rythme soutenu, et qui n’avait pas été aussi élevé depuis quatre ans”, salue l’Arcep. Sur le quatrième trimestre, la hausse enregistrée s’élève à 4 % tous opérateurs confondus. Sur le segment, le revenu moyen par abonné grimpe quant à lui de 30 centimes en un an à 33,5 euros HT, cela concerne les services internet, téléphonie et audiovisuel. Dans le même temps, le recul du revenu des services fixes à bas débit (ADSL), continue de s’intensifier, soit une baisse “de 18 % ce trimestre contre 12 % au quatrième trimestre 2020”, note le régulateur.

Sur le mobile, la croissance est de retour après “une année 2020 en demi-teinte en raison notamment de la forte baisse du revenu du roaming out liée aux restrictions des déplacements à l’étranger liée à la pandémie”. Ainsi, le revenu issu de la vente des services mobiles augmente de plus de 5% à chaque exercice depuis le deuxième trimestre 2021.

“La reprise du revenu du roaming out intervenue au cours du second semestre 2021 (+ 82 % en un an contre – 68 % un an auparavant), contribue à hauteur d’un point à la croissance annuelle sur cette même période”, indique l’Arcep. Son niveau reste toutefois toujours largement inférieur à celui d’avant crise, 87 millions d’euros  sont rentrés dans les caisses des opérateurs au quatrième trimestre 2021 contre 138 millions deux ans auparavant. Autre enseignement,  les opérateurs mobiles tirent aujourd’hui près de 20 % de leurs revenus  de la vente des terminaux mobiles, les différentes solutions de financement de smartphone mise en place par Free, Orange, SFR et Bouygues portent leur fruit. A titre d’exemple, les revenus services fixe et mobile de Free ont respectivement augmenté de 6,1% et 2,4% en 2021.