Enchères 5G : les recettes minimales attendues pour le budget 2020 de l’Etat chiffrées à 600 millions d’euros

Enchères 5G : les recettes minimales attendues pour le budget 2020 de l’Etat chiffrées à 600 millions d’euros

Le gouvernement français commence à chiffrer dans son budget les recettes générées uniquement en 2020 par l’attribution des fréquences de la 5G. Il s’agit d’une estimation en attendant de connaître les prix de réserve.

Lors de son audition au Sénat, Sébastien Soriano a invité le gouvernement à ne pas être trop gourmand concernant l’attribution des fréquences qui seront utilisées pour la 5G, afin de maintenir un bon niveau d’investissement du côté des opérateurs et de permettre des prix attractifs pour les consommateurs.

D’après le projet de loi de finances 2020, le gouvernement estime à au moins 600 millions d’euros les recettes liées à l’attribution des fréquences de la 5G. Le chiffre peut surprendre, car bien inférieur aux 6,5 milliards d’euros en Allemagne et en Italie, mais surtout au prix de réserve indiqué en juin dernier plus proche des 1,5 milliard d’euros que des 3 milliards par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances. Interrogé à ce sujet par l’Express à propos de ces 600 millions d’euros pour l’année 2020, le ministère de l’Économie et des Finances a tempéré le chiffre et précisé que “le montant indiqué est une estimation”. Il s’agit en effet du minimum attendu, en attendant d’avoir les informations concernant les prix de réserve et le calendrier de paiement.