C’est officiel, France Télévisions quittera Salto si TF1 et M6 fusionnent

C’est officiel, France Télévisions quittera Salto si TF1 et M6 fusionnent

La plateforme de SVOD perdra l’un de ses membre fondateurs pour être détenue par une seule entité.

Une option envisagée à la fin d’année et finalement confirmée hier. France Télévisions, M6 et TF1 ont annoncé dans un communiqué la volonté du service public de céder sa participation dans Salto dans le cas où le mariage de TF1 et M6 se concrétiserait.

Le service de SVOD avait été lancé en octobre 2020, sous l’impulsion des trois grands groupes et dans l’ambition de créer une grande plateforme française qu’ils détiendraient à parts égales. Un projet qui avait fait l’objet de beaucoup d’attention dans le secteur de l’audiovisuel, notamment chez Free qui s’était pour sa part inquiété de sa création d’un point de vue concurrentiel. Afin que cette nouvelle entité reste dans les clous, l’Autorité de la concurrence avait alors imposé plusieurs règles strictes notamment une limitation des possibilités d’achats de droits de diffusion linéaires et non-linéaires couplés ou encore une impossibilité de distribuer des chaînes de la TNT en clair en exclusivité sur la plateforme.

Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, avait expliqué en novembre dernier que dans le cas d’un mariage, France Télévisions pouvait se retirer pour se concentrer sur France.TV, sa propre plateforme de streaming gratuite. “Les usages évoluent très vite. Demain notre antenne amirale ne sera plus France 2 ou France 3 mais France TV“ expliquait-elle alors.

Si le projet de TF1 et M6 se réalise, ces derniers s’engagent à racheter la participation de 33.33% de France Télévisions pour une valeur de 45 millions d’euros, le fruit de cette fusion devenant alors l’unique propriétaire de Salto. “L’accord étant conditionné à la réalisation de la fusion des groupes M6 et TF1, Salto restera contrôlée
conjointement par ses trois actionnaires tout au long de l’exercice 2022 pour poursuivre le développement de la plateforme” précisent les fondateurs.