L’implantation de 5 antennes-relais de Free et SFR sèment la zizanie chez des riverains

L’implantation de 5 antennes-relais de Free et SFR sèment la zizanie chez des riverains

Direction la commune de Le Pecq dans le département des Yvelines en région Île-de-France où Free et SFR prévoient respectivement d’implanter 3 antennes et 2 antennes dans une rue, au grand dam d’un collectif. Le maire a demandé l’annulation de l’une d’entre-elles à proximité d’une crèche.

Si les deux opérateurs ont tous deux déposé en mai et juin dernier un dossier d’information à destination des riverains, des habitants du quartier ont rapidement créé un collectif après avoir pris connaissance de ce projet. Inquiet de l’impact des ondes sur les enfants, une école et une crèche étant situées a proximité, ces derniers ont lancé une pétition. « J’habite juste en face de l’immeuble où les antennes doivent être posées. Je ne comprends pas pourquoi on décide de les installer à si grande proximité d’une crèche et d’une école. Pour les enfants du quartier, ça consiste en une exposition aux ondes émises par ces antennes 24/24 heures ! » s’est indignée une signataire de la pétition dans les lignes du Parisien. Le quotidien rappelle toutefois qu’un document du ministère de la Transition écologique et solidaire estime que “la réglementation n’impose aucune distance minimum entre les antennes-relais et des établissements particuliers, tels que les écoles “.

 

Magré tout, le maire de la commune a décidé de prendre en compte les inquiétudes de ses administrés. Mardi, l’élu a rencontré des représentants de Free et SFR en leur demandant entre autres de supprimer l’une des cinq antennes, “celle qui impacte la crèche et l’école. Ils ont besoin d’un certain délai pour évaluer ce scénario et ils nous répondront le plus vite possible”, a t-il fait savoir.

A noter que Free prévoit également d’implanter trois antennes ainsi que six antennes panneau et deux paraboles dans deux autres endroits dans la commune.