L’Arcom se penche sur le blocage de deux autres sites pornographiques majeurs

L’Arcom se penche sur le blocage de deux autres sites pornographiques majeurs

Alors que cinq des leaders du domaine sont actuellement sous les yeux de la justice dans le cadre de leur politique d’accès jugée trop libre, l’Arcom entend ne pas s’arrêter là.

Après avoir mis en demeure Pornhub, Tukif et consorts et avoir même saisi la justice, l’institution issue de la fusion CSA-Hadopi continue sa croisade contre les sites pornographiques ne bloquant pas assez l’accès de leurs plateformes aux mineurs. Depuis l’application d’une loi votée par le parlement à l’initiative de l’État, les pages demandant simplement de certifier “oui, je suis bien majeur”, ne suffisent plus et l’autorité sévit.

Si pour l’instant aucun blocage n’est prononcé par la justice, l’Arcom ne relâche pas la pression et prévient que deux autres sites webs pourraient également se retrouver dans le collimateur de la justice : YouPorn et RedTube. La menace pesant sur ces plateformes n’est pas anodine: il s’agit alors d’ordonner à Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR de bloquer l’accès à ces sites, remplaçant la page d’accueil par une alerte de l’Arcom expliquant les raisons derrière cette mesure. D’autres outils sont à disposition du régulateur, notamment la possibilité , si le blocage est ordonné par la justice, de demander le déréférencement de ces sites par des moteurs de recherche.

Cependant, les plateformes se retrouvent face à une problématique nouvelle : quelle solution utiliser pour certifier de la majorité d’un visiteur ? Certaines idées ont été envisagées, comme l’utilisation de l’identifiant France Connect ou encore d’utiliser la carte bancaire de l’individu comme un moyen de vérification, mais la question des données personnelles se pose toujours. En l’absence de directive et de solution établie, les plateformes doivent donc trouver une solution rapidement pour être dans les clous.

Source : Numerama