Albanel lutte contre le parlement Européen

Albanel lutte contre le parlement Européen

La ministre de la Culture Christine Albanel est déterminée et ne compte pas laisser enfouir son projet de loi "Hadopi" – dite loi Olivennes – et ce malgré le rejet du parlement Européen.

La part du gâteau est trop grosse, Hadopi, tu as un trop gros appétit !

Au coeur de la polémique, la célèbre "riposte graduée" ! Le parlement Européen – dont fait partie la France jusqu’à nouvel ordre – a estimé, le 10 Avril dernier, que le fait de suspendre l’accès à internet d’un internaute est une violation des droits fondamentaux et des droits de l’homme ! Malgré cette débâcle, la ministre s’envolera prochainement défendre son projet de loi, en personne, devant le parlement Européen. La ministre a gentiment déclaré que "le parlement Européen n’a pas une bonne compréhension de ce que nous allons faire et nous allons le leur expliquer". La ministre continue de soutenir que son projet de loi va "faire respecter le droit des auteurs".

Riposte graduée : le début de la fin ?

C’est tout ce qu’on lui souhaite ! Hadopi : Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres et la Protection des droits sur Internet… Un excellent acronyme qui risque d’en expédier plus d’un devant les tribunaux !

Christine Albanel : Un château de sable à côté de la marée haute ?

Le vote du parlement Européen n’a aucune valeur en France ? Christine Albanel s’envole t-elle avec les connaissances nécessaires face aux députés européens ? Au vue des premières déclarations de la ministre, les réponses semblent énigmatiques, voir inquiétantes.

Heureusement que la vie ne s’apprend pas que dans les livres, espérons que le parlement européen ne succombe pas au discours de la ministre 😉