Univers Freebox a testé le Honor 20 Pro disponible chez Free Mobile, un smartphone avec un écran sans bordure et un quadruple capteur photo

Univers Freebox a testé le Honor 20 Pro disponible chez Free Mobile, un smartphone avec un écran sans bordure et un quadruple capteur photo

Univers Freebox a pu tester le Honor 20 Pro disponible chez Free Mobile. Ce modèle haut de gamme pousse les bordures grâce à un poinçon dans l’écran et joue la carte de la polyvalence en photo grâce à un quadruple capteur au dos. Voici nos impressions à son sujet après plusieurs jours en sa compagnie. 

Avant de passer à ce test réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque, voici un rappel des principales caractéristiques du Honor 20 Pro qui s’affiche à 599 euros chez Free avec 8 Go de RAM et 256 Go de stockage (on le trouve aussi ailleurs à 559 euros) :

-    Processeur : octa-core jusqu’à 2,6 GHz (chipset Kirin 980)

-    Mémoire vive : 8 Go

-    Écran : dalle IPS 6,26 pouces offrant une définition Full HD+ (2 340 x 1 080 pixels)

-    Audio : son produit par un haut-parleur dans la tranche inférieure

-    Stockage : 256 Go (non extensible)

-    Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B18/B19/B20/B26/B28

-    Quadruple capteur photo dorsal : 48 Mégapixels (principal) + 16 Mégapixels (ultra grand-angle 117 degrés) + 8 Mégapixels (zoom optique 3x) + 2 Mégapixels (macro)

-    Capteur photo frontal : 32 Mégapixels (dans un poinçon)

-    Prise casque : non

-    Connectique de charge : USB Type-C (tranche inférieure)

-    Connectivité Bluetooth : version 5.0

-    Support NFC : oui

-    Batterie : 4 000 mAh (non amovible) rechargeable en filaire avec le bloc 22,5 Watts

-    Système d’exploitation : Android 9.0 Pie avec l’interface Magic UI 2.1

-    Protection : lecteur d’empreintes sur la tranche droite ou reconnaissance faciale

Un beau smartphone 

Dès la sortie de la boîte, nous avons trouvé le Honor 20 Pro particulièrement beau. Que ce soit au niveau des matériaux ou de l’assemblage, on a vraiment l’impression d’avoir un smartphone haut de gamme. Comme à l’accoutumée, gare aux traces de doigt avec le dos brillant.

En ce qui concerne la prise en main, le ressenti n’était pas le même au sein de la rédaction. Selon la façon dont on tient le smartphone, la protubérance du bloc photo arrière peut gêner. Mais elle sera principalement dérangeante si vous avez tendance à utiliser le smartphone posé sur la table, puisqu’elle rend l’appareil bancal.

Un bel écran et un son agréable à écouter

Du côté de l’écran, les couleurs ne sont pas aussi éclatantes que sur de l’AMOLED, mais le rendu est très appréciable. Surtout, on apprécie l’absence d’encoche ou de bordure qui permet d’éviter tout intrus dans le champ de vision, notamment lors d’une session de jeu. Il y a un poinçon, mais qui se fait vite oublier, du fait de sa taille et de son positionnement. Si vraiment il vous dérange, une option dans les paramètres permet de le cacher dans une bordure.

Notez enfin qu’on pourra choisir la définition d’affichage (HD+ ou FHD+) et la température de couleur.

 

 

Produit par un haut-parleur de la tranche inférieure, le son n’est pas le plus puissant ou le plus gâté en basses que nous ayons pu entendre, mais il se révèle propre. On peut pousser le son à fond sans que cela soit désagréable pour les oreilles. Dommage que le Honor 20 Pro ne propose pas un rendu stéréo.

Toujours en parlant de son, pas de mini-jack. Huawei fournit toutefois un adaptateur USB-C vers mini-jack avec son smartphone.

De très bonnes photos de jour, mais un mode nuit perfectible

Parlons maintenant des photos produites par le quadruple capteur au dos ou le simple capteur dans un poinçon de l’écran. Dans l’ensemble, les clichés sont excellents de jour.

Les photos peuvent en revanche se révéler décevantes en condition de faible luminosité. Il y a un mode nuit dédié, mais il propose quelque-chose de trop artificiel. Celui-ci a également du mal avec les halos de lumière (lampadaires, par exemple). Fort heureusement, on parle de traitement logiciel. Cela laisse envisager une possible amélioration, grâce à des mises à jour.

Ci-dessous, une photo, puis des versions zoomées (en 3x et 5x) :

Une photo en mode normal, puis en grand-angle :

D’autres photos de jour en extérieur :

Une photo avec le mode portrait, en intérieur :

Une autre photo en intérieur, le soir :

Des photos de nuit, avec leurs versions corrigées par le mode nuit :

Des selfies :

Une 4G confortable et un support de la B28

Nous avons testé les débits 4G dans nos endroits habituels. Les débits étaient plutôt bons, à défaut d’être les meilleurs que nous ayons eu. À plusieurs reprises, le compteur a dépassé les 100 Mbit/s en réception (téléchargement).

Ci-dessous, en extérieur :

 

En intérieur, depuis une zone résidentielle et depuis la salle de rédaction d’Univers Freebox :

 

Un smartphone joueur

Pas de grosse surprise du côté des performances. Le chipset Kirin 980 et ses 8 Go de RAM permettent de jouer à de gros titres. Asphalt 9, PUBG Mobile et Fortnite fonctionnent très bien. Durant nos sessions de jeu (et nos benchmarks), la chauffe a pu aller au-delà du “simplement tiède”, mais sans jamais se révéler désagréable au point de vouloir poser le smartphone.

Nous avons passé le Honor 20 Pro dans AnTuTu et Disk Speed. AnTuTu place le smartphone juste en dessous du Huawei Mate 20 et au-dessus du Samsung Galaxy Note9 dans sa version équipée du Snapdragon 845. Quant à Disk Speed, il indique des pointes à 265 Mo/s en écriture et 679 Mo/s en lecture pour la mémoire de stockage interne.

 

Une autonomie moyenne, mais une charge très rapide

Durant nos tests, l’autonomie du Honor 20 Pro s’est montrée plutôt moyenne. Une première fois, nous sommes passés de 100 % à 11h01, à 37 % le lendemain à 14h01. Sur la période de test : une mise à jour système, le téléchargement et la mise à jour des applications, des tests de débit, des photos, 50 minutes de Netflix avec le haut-parleur, 15 minutes de YouTube avec le haut-parleur, 8 heures et 25 minutes de streaming audio avec les écouteurs (écran éteint) et 20 minutes de streaming audio avec le haut-parleur. Partis de 100 % à 17h01, nous sommes arrivés à 50 % le lendemain à 13h12. Entre temps : 50 minutes de YouTube avec le haut-parleur, 50 minutes de YouTube avec les écouteurs, 1 heure de streaming audio avec les écouteurs, 2 gros téléchargements (PUBG Mobile et Fortnite), 1 heure de jeu avec le haut-parleur, des tests de débits, des photos et du Twitter.

Honor fournit un chargeur 22,5 Watts, ce qui permet une charge plutôt rapide. Voici d’ailleurs deux suivis de charge :

-  9h31 : 15 %

-  10h15 : 78 %

-  10h27 : 89 %

-  10h52 : 98 %

-  11h01 : 100 %

 

-  14h01 : 37 %

-  14h06 : 44 %

-  14h11 : 53 %

-  14h38 : 88 %

-  14h52 : 97 %

-  15h05 : 100 %

Une interface complète

Le Honor 20 Pro profite d’une interface reposant sur le système Android 9.0 Pie.

 

Bien agencée, celle-ci propose des choses pratiques comme : la possibilité d’afficher ou non le tiroir d’applications ; la capture d’écran à trois doigts ; la mise en sourdine en retournant l’appareil ; le réveil de l’appareil en le prenant en main ; ou le mode à une main qui redimensionne temporairement l’affichage.

Elle s’accompagne outre cela d’applications issues de partenariats dont Amazon, Booking et Fornite (l’installateur). On peut les désinstaller.

 

Parlons enfin de la sécurité. Nous avions les patchs de sécurité du mois d’août 2019 durant nos tests. Quant aux solutions de déverrouillage, à savoir la reconnaissance faciale ou le lecteur d’empreintes sur la tranche droite, elles sont aussi efficaces et rapides l’une que l’autre. Un vrai plaisir à l’usage.

VERDICT : s’il reste perfectible, le Honor 20 Pro est un smartphone plaisant sur de nombreux aspects. Il propose une finition qualitative, un bel écran sans bordure ni encoche, un son agréable à écouter (mais pas stéréo), de bonnes performances en jeu sans chauffe désagréable, des belles photos (sauf de nuit, mais des mises à jour pourraient améliorer cela), une charge très rapide et une interface logicielle complète et bien organisée. Certains pourront eventuellement lui reprocher l’absence de charge sans-fil et une autonomie un peu moyenne.