Orange envisage une fusion en Espagne en rachetant le “Free espagnol”

Orange envisage une fusion en Espagne en rachetant le “Free espagnol”

L’opérateur historique étudierait une fusion entre sa filiale de l’autre côté des Pyrénées avec l’opérateur MasMovil, qui avait dynamité le marché.

L’ambiance de ce début d’année semble être aux idées de consolidation. Alors qu’Iliad discute avec Vodafone en Italie, que Patrick Drahi estime un retour à trois opérateurs en France “inévitable”, Orange pour sa part serait en discussion pour fusionner Orange Espagne avec l’opérateur MasMovil, d’après le journal espagnol Expansión.

Une consolidation du marché des télécoms espagnol basée sur une prise de 50% du capital de MasMovil par Orange, laissant le reste aux divers actionnaires comme les fonds KKR, Cinven et Providence. De quoi permettre à Orange d’asseoir sa situation confortable : il est d’ores et déjà numéro deux en Espagne, derrière l’opérateur historique Telefonica. Cette opération permettrait également à l’opérateur de récolter de nouveaux moyens pour investir dans la 4G, la 5G et la fibre, tout en réduisant la concurrence, facilitant une éventuelle hausse des prix.

Quant au choix de l’opérateur avec qui fusionner, il n’est pas anodin. Il s’agit du quatrième opérateur du pays, s’étant développé en rachetant une partie du réseau de fibre de Jazztel et l’opérateur mobile low cost Yoigo et s’est ensuite attelé à casser les prix sur le marché. Une histoire de trublion qui peut sonner familière aux oreilles des Français… Orange avait d’ailleurs subi les frais, voyant son chiffre d’affaires baisser de 4.4% au troisième trimestre 2021.

Ce n’est pas la première fois que MasMovil fait l’objet de rumeurs concernant un possible rachat. En mars 2021, c’était Vodafone qui semblait prêt à un rachat.

Source : Reuters