Pas de fibre chez vous ? L’Etat vous donnera désormais entre 300 et 600 euros pour accéder au très haut débit

Pas de fibre chez vous ? L’Etat vous donnera désormais entre 300 et 600 euros pour accéder au très haut débit

La prise en charge d’une partie du coût d’accès à une solution de THD satellite, 4G et 5G fixe passera au 1er avril, à 300 € pour les offres d’internet à très haut débit et ira jusque 600 € sous conditions de ressources. Le gouvernement intensifie son aide.

Face à la fracture numérique, l’Etat continue de mettre la main au portefeuille, et personne ne le contestera. A l’heure où la démocratisation de la fibre se poursuit à grands pas dans l’Hexagone, l’objectif est d’atteindre le très haut débit pour tous (30 Mbit/sec) d’ici la fin de l’année 2022, dont au moins 80% par le FTTH avant une généralisation de cette technologie en 2025. Un déploiement sans précédent rendu possible grâce à l’investissement record des opérateurs mais aussi de l’Etat aux côtés des collectivités territoriales avec notamment près de 3,6 milliards d’euros de financements étatiques, dont 420 millions d’euros du plan de relance.

Aujourd’hui, la France dispose du plus grand nombre de lignes optiques en Europe, soit 28,3 millions de locaux raccordables, soit 67% de la population. Le  rythme de déploiement apparaît aussi comme le plus élevé (20 000 locaux rendus éligibles par jour sur les six derniers mois).

Pour autant, de nombreux foyers ne disposent pas aujourd’hui de la fibre étant encore situés dans des zones encore non déployées. Afin de leur permettre l’accès au très haut débit, le gouvernement a annoncé ce week-end élargir le guichet « cohésion numérique des territoires » qui permet de prendre en charge une partie du coût d’accès à une solution de THD non filaire (satellite, 4G et 5G fixe et THD radio notamment). “Le montant de cette subvention sera doublé au 1er avril, passant à 300 € pour les offres d’internet à très haut débit et ira jusque 600 € sous conditions de ressources”, indique un communiqué.

Sur sa politique d’inclusion numérique à destination les 13 millions de personnes éloignées du numérique, l’Etat rappelle avoir mobilisé un budget de 250 millions d’euros sur deux ans (contre 350 000€ par an auparavant) pour recruter, former, salarier et équiper plus de 4000 Conseillers numériques France Service sur tout le territoire. Aujourd’hui, 2000 conseillers, soit la moitié d’entre eux, ont désormais pris leur poste au sein de diverses structures publiques et privées. L’autre partie est en cours de recrutement ou de formation, et arrivera sur le terrain d’ici le mois de juin. Au total,  plus de 100 000 personnes ont déjà été accompagnées sur le territoire, en groupe ou de manière individuelle. Pour une prise en charge au plus près de chez soi, le site internet des conseillers numériques a été enrichi d’une carte interactive.