Orange va nommer Christel Heydemann au poste de directrice générale, Stéphane Richard pourrait rester plusieurs mois

Orange va nommer Christel Heydemann au poste de directrice générale, Stéphane Richard pourrait rester plusieurs mois

Crystel Heydemann va devenir la première femme à diriger Orange.

L’Elysée aura finalement eu gain de cause. Sa candidate préférée Christel Heydemann, 47 ans, Vice-Présidente Europe de Schneider Electric, est en passe de devenir la nouvelle directrice générale d’Orange, ce n’est qu’une question de jours avant que sa nomination soit entérinée. Parti favori, Frank Boulben, responsable de Verizon dont la candidature a impressionné le comité de sélection du groupe, fait les frais de l’intervention de l’Etat, premier actionnaire d’Orange. Ce week-end, il s’est retiré de la course dans un mail adressé aux administrateurs.

Selon deux sources proches du dossier, décalé de 4 jours,  le conseil d’administration d’Orange se réunira finalement vendredi prochain. Lui reste encore à définir à quelle date Christel Heydemann prendra la succession de Stéphane Richard, la question de sa rémunération est aussi à régler tout comme d’autres détails. Stéphane Richard devrait donc jouer les prolongations encore plusieurs mois.

Cette nomination suit donc l’avis de Bruno Lemaire, ministre de l’économie, qui avait déclaré “qu’à compétence égale, il privilégie une femme”. Le profil de Christel Heydemann a été jugé plus rassurant par l’exécutif. Déjà administratrice d’Orange depuis 2017, elle semble s’inscrire davantage dans la continuité de Stéphane Richard, qui a d’ailleurs “beaucoup milité pour sa candidature“, d’après plusieurs sources.

Condamné fin novembre dans l’affaire Tapie à un an de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende, Stéphane Richard a remis son mandat de Président Directeur Général. Son départ devrait être effectif à compter de la mise en place de la nouvelle gouvernance. Reste aussi à nommer un président puisque les fonctions de PDG seront scindées.

 

Source : AFP , Le Figaro