Orange pourrait arrêter la diffusion de BFM TV, RMC Découverte et Story dès ce soir sur ses Livebox

Orange pourrait arrêter la diffusion de BFM TV, RMC Découverte et Story dès ce soir sur ses Livebox

 

Dernière ligne droite avant la possible coupure des chaînes BFMTV, RMC Découverte et RMC Story sur les Livebox d’Orange.

Altice tente de faire payer Free et Orange pour la distribution des chaînes BFMTV, RMC Découverte et RMC Story via leurs bouquets TV respectifs. Free a décidé de ne pas céder au motif qu’il s’agit de chaînes gratuites de la TNT. Il a d’ailleurs procédé à la coupure des flux depuis fin août. Elles n’apparaissent ainsi plus dans son bouquet Freebox TV, en restant toutefois accessibles via d’autres moyens tels que la TNT. Cette coupure a d’ailleurs eu un impact en termes d’audience pour les chaînes. Concernant Orange, et comme les abonnés Livebox en ont été avertis ces derniers jours, l’arrêt de diffusion des chaînes BFMTV, RMC Découverte et RMC Story pourrait intervenir ce mercredi 4 septembre dans le cas où un accord ne serait pas trouvé avec Altice, rapporte Le Figaro. La maison-mère de SFR a donc tout intérêt à mettre les bouchées doubles pour parvenir à un accord, afin d’éviter un impact supplémentaire au niveau des audiences et d’avoir des billes pour ses négociations avec Free. 

Alain Weill, PDG d’Altice France, a toutefois affiché sa confiance, estimant qu’Orange ne décidera pas de priver ses abonnés d’une chaîne rassemblant plus de 10 millions de téléspectateurs chaque jour. De son côté, Stéphane Richard, PDG d’Orange, n’est pas fermé à la négociation, à condition de partir sur les mêmes bases qu’avec l’accord signé en mars 2018 avec TF1 pour les chaînes TF1, TFX et TMC. Cumulant environ 24 % d’audience, TF1 lui réclame 15 millions d’euros, tout en versant 5 millions pour le coût technique de transport des chaînes. Or, Altice a une audience 6,2 % d’audience et lui demande 8 millions d’euros, tout en estimant à 4-4,5 millions d’euros le coût de transport des chaînes. Selon Orange, avec une audience quatre fois moindre et des coûts techniques de transport fixes, c’est Altice qui lui devrait de l’argent.

Source : Le Figaro