Free annonce une présence de ses offres fibre dans tous les départements hexagonaux

Free annonce une présence de ses offres fibre dans tous les départements hexagonaux

Ne manquait plus visiblement que la Manche. Lors de la présentation de ses résultats semestriels, Free a annoncé hier la présence de ses offres fibre dans tous les départements métropolitains.

La fibre de Free se démocratise. Après avoir mis un vrai coup d’accélérateur sur les RIP depuis le début de l’année avec notamment pas moins de 7 ouvertures commerciales en un peu plus de 3 mois, l’opérateur de Xavier Niel peut aujourd’hui se targuer d’avoir catapulté ses offres fibre dans tous les départements métropolitains et ce par endroit puisque les déploiements sont encore en cours. D’après nos constatations, restait à cocher pour le FAI, la Manche où sa fibre a débarqué le 27 août dernier, accessible à plus 20 000 logements pour le moment en attendant une seconde vague. Présent dans les zones très denses mais aussi dans les zones AMII d’Orange puis plus récemment d’SFR, Free met le paquet actuellement sur les réseaux d’initiative publique pour une présence à terme sur chacun d’entre-eux, même ceux à faible part de marché. Mieux encore, son partenariat annoncé hier avec Infravia va lui permettre d’accélérer le déploiement de sa fibre dans les zones de moyennes et basses densité, soit environ 26 millions de prises.

Au 30 juin dernier, Free comptabilisait 11,5 millions de prises raccordables, soit 2 millions de plus qu’à fin 2018. Le parc d’abonnés fibre progresse quant à lui de près d’un tiers sur le semestre, pour une base totale d’1,3 million d’abonnés FTTH. Le FAI est d’ailleurs pour la première fois devenu 1er recruteur sur ce segment au deuxième trimestre, devant Orange, avec 172 000 nouveaux abonnés.

Cette progression importante s’explique par trois facteurs principaux, indique Free. Tout d’abord, la réorganisation des procédures internes de raccordement des abonnés fibre, présentée lors du Capital Markets Day, porte ses fruits. Par ailleurs, l’opérateur note une appétence grandissante des français pour la fibre, laquelle est désormais la technologie de référence pour les nouvelles connexions Internet. Dernier facteur, "une part de conquête croissante" chez le FAI, parallèlement à l’ouverture progressive des zones moins denses. Tant est si bien que sur le semestre, 50% des recrutements FTTH de Free sont de nouveaux abonnés. De bonne augure.