Découvrez les performances du réseau Free dans l’océan indien grâce à un nouvel observatoire

Découvrez les performances du réseau Free dans l’océan indien grâce à un nouvel observatoire

Notre partenaire RNC Mobile publie son premier observatoire des débits pour la Réunion et Mayotte. Celui-ci permet d’avoir un aperçu des performances offertes par le réseau TELCO Oi sous la marque Free et Only.

Depuis l’été 2017, l’application RNC Mobile, disponible sur Android, permet d’alimenter une banque de données de mesures de débits. Depuis 2018 La Réunion a rejoint cette aventure. François plus spécialement connu sous le nom de Fr33mobile n’a donc pas résisté à faire quelques statistiques de Free Réunion et de Only à Mayotte afin de dresser un bilan avant 2022, année de lancement de la 5G sur ces îles.

Le contexte des fréquences :

Telco OI s’est vu attribuer les fréquences de 900 MHz et de 2100 MHz [largeur de 7,8 MHz sur la bande B8 et de 10 MHz affectée à la bande B1]. Elles sont actuellement utilisées en 3G.

Les fréquences de 800 MHz et de 1800 MHz [B20 & B3] sont affectées à la 4G. L’opérateur possède également une largeur de 15 MHz dans la bande 2600 MHz [B7] et une largeur résiduelle de 4,8 MHz en 2100 MHz [B1] qui pourraient être affectées à la 4G, mais elles restent non utilisées à ce jour.

Toutes ces fréquences, lorsqu’elles sont disponibles sur le site, permettent – actuellement – l’agrégation en 4G sur une largeur bande de 30 MHz [B20 & B3], autorisant un débit théorique de 294 Mbps en 2x2MIMO.

Déploiement des fréquences 5G

L’ARCEP a lancé la procédure d’attribution des fréquences utiles au développement de la 5G le 3 août 2021 et Telco OI s’est positionné pour une largeur de 100 MHz entre 3,4 et 3,8 GHz [N78] et de 10 MHz dans la bande 700 MHz [B28|n28].

L’ARCEP délivrera les autorisations d’utilisation de fréquences dans les bandes 700 MHz et 3,4 3,8 GHz à La Réunion à la fin du premier trimestre 2022. Pour Mayotte, la procédure se limite au 700 MHz. Le déploiement commercial de la 5G n’est donc pas entamé.

Près de 36,5% avec un débit supérieur à 50Mbit/s

En 2021, 7,5% des mesures réalisées sur le réseau Free Réunion, soit près de la moitié, ont permis de dépasser les 100 Mbit/s en débit descendant. 28,9 % oscillaient entre 50 et 100 Mbit/s. Seulement 10,2 % étaient en dessous des 5 Mbit/s et moins de 1% au-delà des 200 Mbit/s.

Comparaison des débits 4G avec la Métropole 

RNCMobile constate que les débits à La Réunion et Mayotte sont plus faibles qu’en France Métropolitaine. Cela pourrait s’expliquer par la congestion du réseau de TELCO OI sur l’île qui entraîne de la saturation dans les zones les plus denses. Mais l’explication principale provient du recours ici au 2CA alors que le 3CA est systématiquement utilisé dans l’Hexagone. Depuis août 2021, le 4CA se substitue même progressivement au 3CA en métropole.

Les débits en 3G sont réparties, de manière égale, entre trois tranches.

Pour ce qui est des mesures de la 3G, près de 67% des tests dépassent les 5 Mb/s dont 33,1% sont entre 10 Mb/s et 50Mb/s. RNCMobile indique que ces performances pourraient permettre de substituer temporairement la 4G en cas de panne de cette dernière, tout en gardant une qualité de navigation acceptable.

Comparaison des débits 3G avec la Métropole 

En ce qui concerne la 3G, on peut s’apercevoir que les débits sont plus importants à La Réunion qu’en Métropole (la progression sur la médiane est de 44%). Cela s’explique par l’utilisation d’un spectre plus large de 50 à 100% selon la fréquence ayant contribué au test.

L’observatoire dans son intégralité est à retrouver à cette adresse.

Crédit illustration : @tomf1zz / Graphique : Fr33mobile