Free Mobile : le taux d’utilisation du réseau 3G/4G de l’opérateur dégringole, vacances obligent

Free Mobile : le taux d’utilisation du réseau 3G/4G de l’opérateur dégringole, vacances obligent

Comme à l’accoutumée, le temps passé par les abonnés sur le réseau propre de Free Mobile durant les vacances fléchit. Cette année, la baisse est plus importante qu’en 2018.

L’opérateur de Xavier Niel peut déployer à sa guise la bande de fréquences 700 MHz sur tout le territoire depuis juillet dernier et sa couverture 4G augmente quant à elle trimestre après trimestre mais Free Mobile couvre visiblement toujours mieux les grandes agglomérations que les lieux de villégiature en bord de mer ou à la montagne et les axes de transports. La preuve en est, entre le 5 et le 15 août, le taux d’utilisation de son réseau propre a dégringolé de 3,7 points passant de 86,9% à 85,2%, loin du record établit à 88,3% du 10 mai dernier.

Free Mobile Toosurtoo

Sur la même période en 2018, la baisse constatée, s’est élevée en comparaison à 0,5 points, les abonnés utilisant l’application Free Mobile Netstat (également en forte baisse depuis 6 mois) passaient alors en moyenne 78,2% du temps sur le réseau Free Mobile. Fort heureusement, dans les deux prochaines semaines, les abonnés vont de nouveau davantage accrocher les antennes de l’opérateur, retour de vacances oblige. L’année dernière le taux d’utilisation a repris des couleurs à partir du 20 août.

Quoi qu’il en soit, les performances du réseau mobile de l’opérateur de Xavier Niel vont se décupler mois après mois, a assuré en mai dernier son directeur général, Thomas Reynaud. Et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, Free " travaille sur des dispositifs sur son coeur de réseau" et "va donner un grand coup d’accélérateur sur le 700 MHz en 4G+". Objectif, avoir déployé 10 000 sites en 700 MHz 4G+ et atteindre une couverture de 96% de la population en 4G contre 93% actuellement, le tout d’ici la fin de l’année. Selon les derniers chiffres de déploiement de l’ANFR, Free a une nouvelle fois cartonné en juillet sur cette fréquence puisque 1126 nouvelles antennes supplémentaires ont été mise en service pour un total de 7471 avec 831 nouvelles autorisations obtenues. Pour rappel, les fréquences 700MHz sont dites "en or" puisqu’elles permettent de couvrir des zones plus larges et de mieux pénétrer à l’intérieur des bâtiments.