SFR tacle Free et assure se démarquer de la Freebox Delta avec sa nouvelle box

SFR tacle Free et assure se démarquer de la Freebox Delta avec sa nouvelle box

L’opérateur au carré rouge a levé le voile la semaine dernière sur sa SFR Box 8, une réponse à la Freebox Delta et son player, mais avec un positionnement moins haut de gamme. S’il ne semble pas boxer dans la même catégorie, SFR n’en démord pas, son nouveau bébé se démarque de celui de son rival. Entre communication et tacles glissés.

4K HDR, assistant vocal "OK SFR" en duo avec Alexa d’Amazon, maison connectée, enceinte intégrée, la nouvelle SFR Box 8 dont la commercialisation est attendue le 20 août prochain à un prix abordable, fait tout de suite penser au player Free-Devialet de la Freebox Delta. Internautes et médias n’ont d’ailleurs pas tardé à faire le lien. Mais pour SFR, pas question d’y avoir telle ou telle analogie : « On ne se définit pas par rapport à nos concurrents. On a envie parfois de se rapprocher de certains ou de capter des idées intéressantes et d’autres fois de s’en éloigner, sur cette box là on a plutôt envie de s’éloigner de Free » a indiqué Grégory Rabuel, le directeur exécutif Grand Public et Entreprises de SFR. Pour concevoir son nouveau bébé, le seul à intégrer le Wifi 6, SFR assure avoir suivi un "fonctionnement assez simple, on est vraiment centré clients , on regarde et on étudie ce que veulent les clients et le marché, ils nous disent, on veut un Wi-Fi de qualité, une qualité de connexion, une interface TV ergonomique et des innovations qui servent à quelque chose", a poursuivi l’intéressé.
 
Inspiré par la concurrence ou non, SFR rejoint inévitablement les standards du marché établis par Free et Orange. Un peu à l’instar de Stéphane Richard en décembre dernier lors du Show Hello de l’opérateur historique soit une semaine après la présentation de la Freebox Delta, SFR n’épargne aujourd’hui pas Free et prend même appui sur le parti pris décrié de son concurrent pour mettre en avant sa nouvelle box. Haut gamme et résolument dédiée aux CSP +, la Freebox Delta a pu décevoir notamment par le prix de son Player, dont l’abonné devient propriétaire. Au contraire, la SFR Box 8 "sera une box bon marché" , promet le dirigeant. A ce propos, Grégory Rabuel tient à marquer l’éloignement stratégique significatif de la filiale d’Altice avec Free. « On n’a pas besoin de faire des crédits pour bénéficier de la meilleure technologie chez SFR », a-t-il asséné.
 
Par ailleurs, cette box "sera à la carte" se félicite l’opérateur. Le client aura donc le choix d’opter pour différents contenus ou non selon ses besoins comme Netflix, Canal+, Bein Sports ou SFR Presse. Parfois décriée sur ce point, l’abonnement Freebox Delta comprend sans frais supplémentaires, le bouquet TV by Canal, Netflix encore Le Kiosk. Pour les abonnés SFR, au-delà d’avoir l’embarra du choix, il faudra débourser davantage en supplément de leur forfait pour jouir de ces services. Aucun tarif n’est pour le moment annoncé mais la facture devrait forcément s’en ressentir.

Les petites attaques placées ne se sont pas arrêtées là. Faisant allusion à de nombreux retards de livraison constatés chez Free à la suite du lancement de ses deux nouvelles box, SFR l’assure enfin : «on aura du stock», et on « proposera des délais de livraison normaux ».

Côté innovations, SFR peut toutefois se targuer de se démarquer de ses rivaux sur deux segments, d’abord sur l’intégration du Wi-FI 6, puisque l’opérateur au carré rouge est le seul aujourd’hui à le proposer mais aussi le Dolby Atmos, annoncé par Free en décembre dernier mais toujours aux abonnés absents sur la Freebox Delta.

 

Source : 01 NET, La Tribune