Interview Univers Freebox : le MVNO Lebara signe avec Orange et explique pourquoi il n’a pas discuté avec Free

Interview Univers Freebox : le MVNO Lebara signe avec Orange et explique pourquoi il n’a pas discuté avec Free

L’opérateur mobile Lebara a décidé de cibler un public plus large, passant ainsi du statut d’opérateur virtuel spécialisé dans les appels vers l’international à celui d’opérateur de réseau mobile virtuel autonome. L’occasion aussi d’un changement d’opérateur hôte en France, puisqu’il s’appuie désormais sur les infrastructures d’Orange. À l’occasion d’une interview accordée à Univers Freebox, Richard Rollet, directeur général de Lebara France, revient sur la genèse de cet acteur du marché de la téléphonie mobile comptant 3 millions de clients à travers le monde, la nouvelle stratégie et la prochaine étape.

(Univers Freebox) : Tous les consommateurs ne connaissent pas forcément Lebara. Pouvez-vous nous dire en quelques mots qui est cet opérateur virtuel (histoire et spécificités) ?

(Richard Rollet) Fondé en 2001 au Royaume-Uni, LEBARA est un opérateur spécialiste de la data et des appels internationaux présent en France depuis 2010. Par ailleurs, LEBARA est présent en Allemagne, au Danemark, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni – ainsi qu’en Arabie Saoudite, en Australie, en Espagne et en Suisse au travers d’accords de marque -, ce qui lui confère une envergure internationale. Historiquement, Lebara s’est révélé en tant que lien entre les diasporas dans le monde et leurs pays d’origine. En offrant des volumes généreux d’appels et de services, nous séduisons les clients en recherche d’offres nationales et internationales simples et sans surprise pour communiquer au quotidien.

Combien Lebara compte-t-il aujourd’hui d’abonnés en France et au global ? Quelle part représente-t-il sur le marché hexagonal ?

Lebara est un groupe mondial qui compte près de 3 millions d’abonnés. Nous ne communiquons pas sur notre position française, mais nous comptons sur notre passage en tant que Full MVNO pour renforcer la pénétration de Lebara sur le marché hexagonal.

Vous venez d’annoncer une nouvelle stratégie et une volonté d’adresser un public désormais plus large. Pouvez-vous nous en dire davantage sur les raisons de ce virage à 180 degrés et sur les conséquences pour vos abonnés ?

Avec la montée en puissance de services tels que WhatsApp, Viber et Skype, nous avons décidé d’une part de couvrir les besoins accrus de nos clients existants et de nous adresser à un marché plus généraliste. Notre expertise en matière de relation et de réseau client nous permet de valoriser notre proximité et notre proposition de valeur qui est la liberté absolue. L’enjeu aujourd’hui est, pour nous, de développer la notoriété de Lebara. Au lieu d’être la carte SIM secondaire, nous voulons devenir la carte SIM principale de nos utilisateurs. C’est pourquoi, depuis le 15 novembre, nous avons dévoilé notre plate-forme de marque au travers de notre toute première campagne TV. Avec notre baseline, “Vous êtes mobiles, nous aussi”, nous espérons que notre cible puisse reconnaître en Lebara la simplicité et la flexibilité qu’elle recherche.

Vous avez, par la même occasion, changé de réseau mobile, passant ainsi de Bouygues Telecom à Orange. Pourquoi ?

Lorsque nous avons décidé de devenir Full MVNO, nous avons discuté avec l’ensemble des MVNOs proposant des contrats wholesale, et il s’avère qu’Orange est à ce jour celui qui a le mieux répondu à nos attentes afin de servir au mieux nos clients. En devenant Full MVNO, nous avons gagné en indépendance dans la gestion de nos SIMs, ce qui nous permettra à terme d’offrir plusieurs réseaux partenaires à nos clients.

Free couvre 99 % de la population en 4G et 70 % de la population en 5G. À l’heure de la 5G, pourquoi ne pas avoir signé avec cet opérateur ? Des discussions en ce sens ont-elles eu lieu avec Free ?

Actuellement, Free ne propose pas de solutions pour héberger des MVNOs sur son infrastructure. Donc la question de passer par Free ne s’est finalement pas posée. Mais si un jour ils proposaient ce type de contrat, nous pourrions être amenés à discuter avec eux, comme avec l’ensemble des MNOs du marché. Notre objectif reste de proposer à nos clients les meilleures solutions de téléphonie au meilleur prix.

Qu’avez-vous à apporter par rapport aux autres acteurs, sur un marché déjà dynamique et fortement concurrentiel ?

Sur le marché national, on constate une baisse des prix des forfaits, corrélée à une baisse du niveau de service. Chez Lebara, au contraire, nous n’associons pas la quantité et la qualité des services au prix du forfait. Nos formules sont accessibles, simples, sans engagement et assorties d’un service client disponible. De plus, notre savoir-faire en matière d’appels internationaux nous permet d’aider nos clients à appeler sans contrainte l’étranger. Avec nos forfaits mensuels illimités qui comprennent les appels vers 43 destinations fixes et mobiles, dont l’Union européenne, les USA, la Chine, l’Inde, 3 milliards d’individus sont joignables par nos clients. Chez beaucoup d’opérateurs traditionnels, les appels internationaux ne sont pas compris dans les offres ou réservés aux forfaits les plus onéreux. Chez Lebara, l’International est compris dès 9,99 euros par mois.

Votre site Internet ne permet pas d’acquérir un smartphone. Est-ce en réflexion ?

C’est effectivement un sujet sur lequel nous réfléchissons afin de toujours mieux servir nos clients, en leur proposant les meilleurs services au meilleur prix.

Quelle est la prochaine étape pour Lebara ?

Ces prochains mois seront consacrés à la consolidation de nos infrastructures techniques, et au succès de notre bascule en Full MVNO. Nous souhaitons créer toujours plus de proximité avec nos clients historiques, ainsi qu’avec nos nouveaux clients. Notre présence en France depuis plus de 10 ans témoigne de la confiance des Français à notre égard et nous comptons bien faire perdurer cela.

À l’heure de la concentration et du rachat des opérateurs virtuels par les grands opérateurs, êtes-vous ouvert à une telle possibilité de rapprochement ou souhaitez-vous au contraire conserver un maximum d’indépendance ?

Le marché est en effet en pleine concentration. Toutefois, la marque Lebara est forte et, pour nos actionnaires, l’objectif qu’elle doit poursuivre est celui de fournir les meilleurs services à l’ensemble de ses clients.