Orange lance son premier smartphone réparable soi-même

Orange lance son premier smartphone réparable soi-même

Orange matérialise sa politique environnementale en lançant un smartphone placé sous le ligne de l’éco-responsabilité, de la durée de vie et de l’amovibilité. Bonjour au Neva Leaf.

A l’image du Fairphone, Orange a lancé le mois dernier son premier smartphone réparable facilement à un prix accessible. Doté d’un design plutôt sobre et fabriqué avec 20% de plastique recyclé, le Neva Leaf a été conçu pour que ses utilisateurs remplacent eux-mêmes, la coque l’écran et la batterie.

Son indice de réparabilité atteint même 8,8/10. Les mises à jour sont prévues jusqu’à Android 12 et pendant 3 ans pour celles liées à la sécurité”, indique Orange qui l’assure, son smartphone bénéficie d’une durée de vie allongée.

Sa boite est fabriquée avec des produits issus de forêts certifiées FSC (ressources contrôlées et prélevées de manière responsable), et d’encres végétales. Il n’est pas fourni avec un adaptateur secteur pour réduire la taille de l’emballage,

Proposé à 139€, ce smartphone éco-responsable développé par Orange Innovation et un partenaire, embarque un appareil photo secondaire de 13 Mpx, une batterie de 3500 mAh jusqu’à 34,5 heures d’autonomie pour une capacité de stockage de 32 Go. Le Neva Leaf est aussi équipé d’un processeur Unisoc, de 3Go de RAM,  d’un simple grand écran HD de 5,99 pouces et de la reconnaissance faciale. Bémol, ce smartphone est conçu en Asie… mais transporté en bateau. On aurait préféré une conception en France puisque ce modèle est destiné au marché hexagonal.