Univers Freebox a testé le smartphone Wiko View 3 Lite disponible chez Free Mobile, il propose un grand écran, une grosse batterie et la 4G 700 MHz à petit prix

Univers Freebox a testé le smartphone Wiko View 3 Lite disponible chez Free Mobile, il propose un grand écran, une grosse batterie et la 4G 700 MHz à petit prix

Le Wiko View 3 Lite fait partie des smartphones à petit prix disponibles chez Free Mobile. Il s’affiche à moins de 150 euros dans la boutique de l’opérateur. Quelle expérience propose-t-il au quotidien ? Univers Freebox l’a testé pour vous.

Avant de passer à ce test réalisé à partir d’un smartphone acquis par nos propres moyens (ce qui permettra d’ailleurs de vous le faire gagner prochainement), voici un rappel des principales caractéristiques du Wiko View 3 Lite qui s’affiche à 129 euros chez Free Mobile.

–  Processeur : octa-core 1,6 GHz (chipset Unisoc SC9863A)

-    Mémoire vive : 2 Go

-    Écran : dalle IPS 6,09 pouces offrant une définition HD+ (1 580 x 720 pixels)

-    Audio : son produit par un haut-parleur dans la tranche inférieure

-    Stockage : 32 Go (extensible par MicroSD)

-    Compatibilité 4G : support des bandes B1/B3/B5/B7/B8/B20/B28

-    Double capteur photo dorsal : 13 Mégapixels (principal) + 2 Mégapixels (infos de profondeur)

-    Capteur photo frontal : 5 Mégapixels

-    Prise casque : oui (tranche supérieure)

-    Connectique de charge : Micro-USB (tranche inférieure)

-    Connectivité Bluetooth : version 4.2

-    Support NFC : non

-    Batterie : 4 000 mAh (non amovible) rechargeable en filaire avec le bloc 7,75 Watts fourni

-    Système d’exploitation : Android 9.0 Pie

-    Protection : reconnaissance faciale avec le capteur frontal

Un design un peu bling-bling et un poids contenu

Au premier abord, le Wiko View 3 Lite fait un peu bling-bling avec son dos et son cerclage brillants. On aime, ou pas.

 

Une chose que l’on peut en revanche apprécier, c’est le poids de l’appareil. On aurait pu l’attendre plus élevé avec un smartphone 6,09 pouces et une batterie 4 000 mAh.

Un écran correct, mais un son qui peut piquer les oreilles

Si l’écran n’est pas le meilleur du marché, il reste confortable à utiliser. Celui-ci manque juste un peu de chaleur au niveau des couleurs et d’un peu de luminosité en extérieur lors d’un temps ensoleillé. Les angles de vision restent bons. Bref, rien de grave, surtout à ce niveau de prix.

En revanche, le son produit par un haut-parleur dans la tranche inférieure n’est pas vraiment agréable à écouter. Sans forcément le pousser à plein volume, il manque totalement de basses et se montre criard. L’enceinte externe ne sera pas une option si vous comptez écouter un peu de musique sur votre terrasse ou lors d’un pique-nique.

Il y a tout de même du positif du côté de l’audio, avec la présence du mini-jack dans la tranche supérieure.

Des photos plutôt honnêtes dans l’ensemble

Pour un smartphone à moins de 150 euros, les clichés sont loin d’être à jeter. Les photos produites par le double capteur photo au dos restent largement exploitables, en particulier si vous comptez principalement les partager sur les réseaux sociaux. Après ils manqueront évidemment de détails. Oubliez en revanche l’idée de photo le soir. Sauf pour du dépannage. Les photos avec le capteur frontal sont tout juste passables. Pas de quoi gâter les amateurs de selfies.

Ci-dessous, une photo classique, puis en version zoomée :

D’autres photos en extérieur :

Un seflie en extérieur :

Une photo de nuit, dans une zone résidentielle moyennement éclairée :

Une 4G moyenne et un support de la B28

Nous avons effectué nos tests dans nos endroits habituels. Dans des zones bien couvertes, nous avons ainsi oscillé entre 50 et 100 Mbit/s. Cela permet de surfer de manière fluide et d’effectuer des petits téléchargements de manière confortable.

 

Notez, pour les abonnés Free Mobile, que le Wiko View 3 Lite supporte la 4G sur la bande des 700 MHz (B28).

Pas très joueur, ce Wiko View 3 Lite

Abordons maintenant la partie performances. Si la navigation dans l’interface et les applications basiques se fait sans ralentissements notables, le Wiko View 3 Lite ne se montre pas très joueur. Nous n’avons jamais pu essayer Asphalt 9 ou Need for Speed No Limits, malgré des tentatives répétées. Le premier se ferme après avoir commencé à se lancer et on n’arrive pas au menu. Le second se traduit tout simplement par un écran noir. Ensuite, nous ne trouvions pas Harry Potter Wizards Unite sur le Play Store. Nous l’avons finalement trouvé en passant par une recherche Google. Sauf que la fiche de téléchargement indique un appareil incompatible. Nous avons quand même réussi à faire tourner PUBG Mobile avec les graphismes au minium (et quelques saccades de temps en temps) et Dr Mario World avec une chauffe prononcée alors qu’on parle d’un jeu beau, mais pas foufou non plus en termes de graphismes. Bref, vous voilà prévenus.

Pour ceux qui aiment les benchmarks, nous avons passé le Wiko View 3 Lite dans AnTuTu et Disk Speed. Selon AnTuTu, il offre moitié moins de performances qu’un Huawei P30 Lite. Sa mémoire interne a été mesurée à 168 Mo/s en lecture et 142 Mo/s en écriture, dans Disk Speed. 

 

Une bonne autonomie, mais une charge très longue

Avec une configuration légère et une bonne batterie, nous nous attentions à une autonomie plutôt bonne. Et c’est effectivement le cas. Pour vous donner une idée, partis de 100 % à 10h00, nous sommes arrivés à 50 % à 18h20 et 39 % à 23h00. Entre temps, il y a eu 2 heures d’écoute musicale sur YouTube avec le casque Bluetooth (et l’écran allumé), 1 heure et demie de Dr Mario World avec un haut-parleur à mi-volume, de la consultation et des notifications Twitter, du surf Internet, quelques gros téléchargements et des tests de débits. Entre 23h00 et 9h40 le lendemain, avec une utilisation quasi nulle, nous sommes passés de 39 à 36 %. La consommation en veille apparaît assez contenue.

Le smartphone s’étant retrouvé vide à 15h35, nous pensions pouvoir faire le plein avant la fin du boulot à 18h00. Mais la réalité d’un chargeur 7,75 Watts nous a vite rattrapés. Partis de 0 % à 15h35, nous avons atteint 6 % à 15h45, 17% à 16h03, 47 % à 16h44, 50 % à 16h57, 68 % à 17h27, 79 % à 17h45 et 88 % à 18h02. Bref, oubliez l’idée de la charge rapide et prévoyez dans les 3 heures pour faire totalement le plein.

Android Pie en sortie de boîte et quelques fonctionnalités intéressantes

Avec le Wiko View 3 Lite, on profite d’une ROM basée sur Android Pie, soit la dernière version du système d’exploitation de Google. 

 

On note aussi quelques fonctions et réglages intéressants regroupés dans une rubrique "Fonctionnalités Wiko", d’ailleurs mis en première position dans les paramètres. Parmi elles, il y a le Simple Mode donnant accès à une interface simplifiée avec de grosses icônes, la possibilité de cacher l’encoche pour les réfractaires à cet intrus dans l’affichage, la possibilité d’afficher le bouton du tiroir d’applications et la capture d’écran à trois doigts. Dans les raccourcis rapides, accessibles après un glisser du haut de l’écran vers le milieu, on trouve aussi un mode à une main.

 

 

Côté sécurité, il faut faire l’impasse sur le lecteur d’empreintes digitales et on doit se contenter de la reconnaissance faciale. Pas forcément la plus rapide, cette dernière fonctionne plutôt bien. Toujours pour la partie sécurité, nous avions les patchs de juillet 2019 durant nos tests, soit les derniers, après une mise à jour. 

VERDICT : nous nous en doutions au regard de la fiche technique et du prix, et ça se confirme à l’usage. Le Wiko View 3 Lite a bien quelques atouts intéressants, comme son grand écran, son support de la 4G 700 MHz, ses photos correctes, sa bonne autonomie et sa partie logicielle à jour, mais il est également synonyme de pas mal de concessions, notamment du côté des performances. Si vous êtes prêts à sacrifier la partie photo pour envisager un peu plus de jeu, nous vous conseillons l’Alcatel 3, au positionnement tarifaire équivalent. D’autant plus que le constructeur nous a récemment confirmé l’arrivée de la mise à jour Android Pie, lors d’une interview.