Quand la fibre optique rappelle les habitants à leur devoir

Quand la fibre optique rappelle les habitants à leur devoir

Dans l’avancement du chantier de la fibre optique, les habitants doivent apporter leur pierre à l’édifice, rappelle le maire d’une commune. Dans le cas contraire, ils seront facturés.

La filière télécoms est au charbon pour déployer la fibre optique sur le territoire. À l’issue du second trimestre 2021, 27 millions de foyers étaient ainsi raccordables. Mais les citoyens peuvent aussi avoir leur part du travail, comme l’a récemment rappelé à ses administrés le maire de Plœuc-L’Hermitage.

Dans cette commune d’environ 4 000 habitants dans le département des Côtes-d’Armor, en région Bretagne, le déploiement de la fibre optique s’effectuera en aérien, grâce aux poteaux téléphoniques. Or, “lorsque le travail des techniciens est interrompu à cause des arbres non élagués, ils partent travailler ailleurs et on perd un temps précieux”, explique la commune.

La commune insiste donc sur la contribution des habitants. Ils devront élaguer la végétation afin de ne pas entraver le déploiement de la fibre optique. “Si l’élagage n’est pas fait par les personnes concernées, la municipalité le fera faire aux frais des propriétaires”, indique ainsi la mairie.

Un geste simple, mais nécessaire

Orange n’avait d’ailleurs pas manqué de rappeler un geste simple, mais nécessaire pour garantir la longévité des réseaux. L’opérateur historique expliquait en effet qu’il incombe aux particuliers et collectivités de s’occuper de l’élagage de la végétation dans les jardins et espaces publics, afin d’éviter que des branches ne cassent et n’arrachent les lignes téléphoniques en cas de vents ou d’intempéries.

Source : Le Télégramme