Freezone S'inscrire

Données personnelles : UFC-Que Choisir lance une action collective contre Google

Après avoir essayé de parvenir à un accord à l’amiable, UFC-Que Choisir se décide finalement à montrer les dents et lance une action collective contre Google. L’association reproche au géant américain d’exploiter les données personnelles des utilisateurs Android sans un réel consentement de leur part. Elle réclame une indemnisation.

UFC-Que Choisir vient d’annoncer le lancement d’une action de groupe contre Google devant le Tribunal de Grande Instance de Paris. L’association de consommateurs dénonce un non-respect du dispositif RGPD (Règlement Général de Protection des Données), avec un consentement obtenu de manière détournée auprès des utilisateurs Android, sous couvert d’« amélioration des services proposés », « alors que la finalité réelle et première de cette collecte est celle de l’organisation d’envois de publicités ciblées ». Elle dénonce aussi le consentement des utilisateurs considéré « comme toujours acquis », alors qu’il nécessite « une action claire de leur part ». Enfin, UFC-Que Choisir reproche aussi le fait « de noyer les consommateurs dans des règles de confidentialités interminables », parlant de « plus de 1000 lignes, 5700 mots, 57 renvois et 100 liens vers d’autres contenus ».

UFC-Que Choisir réclame ainsi que Google « mette fin à l’exploitation des données personnelles de ses utilisateurs collectées de façon illégale », « obtienne un réel consentement de ses utilisateurs pour la collecte et le traitement de leurs données personnelles par ses services et applications » et « indemnise l’ensemble des consommateurs détenteurs d’un équipement Android (téléphone, tablette…) et titulaire d’un compte Google, à hauteur de 1000 euros au titre de la violation de la vie privée ». L’association souligne avoir tenté de parvenir à un accord à l’amiable, sans succès.

Source : UFC-Que Choisir

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (7)
Afficher les 2 premiers commentaires...
Posté le 26 juin 2019 à 17h38 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
sergioleon a écrit
Excusez moi mais..Je pouffe !!
Bah pouffe tant que tu veux mais Quechoisir dans d'autres domaines à déjà gagné notamment contre SFR... et au moins eux ils essayent !

Posté le 26 juin 2019 à 17h42 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Euh, comment dire ? Si on prend du Google, on le sait qu'on va donner une partie de nos données, non ? En tout cas, moi je le sais et j'essaie de les limiter mais c'est vrai que c'est impossible. Pour les SMS, j’utilise Signal et les mails Protonmail, mais l'ergonomie de Gmail est tellement bonne que c'est dur de ne pas s'en servir.

Posté le 26 juin 2019 à 19h05 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Bysoft a écrit
sergioleon a écrit Excusez moi mais..Je pouffe !! Bah pouffe tant que tu veux mais Quechoisir dans d'autres domaines à déjà gagné notamment contre SFR... et au moins eux ils essayent !

Ben oui on pouffe car jusqu'à maintenant les clients en question n'ont jamais été indemnisés, les sous c'est UFC Que Choisir qui les récupères. On est pas aux USA où tu peux demander à la cour que les clients soit indemnisés. Là on est en France donc c'est UFC Que Choisir qui doit chiffre le préjudice subit ET qui obtiennent les sous, pas les clients sinon faudrait que UFC Que Choisir fournisse à la cour, le nom de tout les clients concernés, ce qui n'est pas possible.

C'est là qu'on voit qu'aux USA malgré tout ce qu'on dit, ils ont des règles et lois plus logique. Je prends en exemple la plainte de Dialsoft à l'époque (société canadienne) contre une société américaine qui avait une dizaine de serveurs (dont je me rappel plus le nom désolé) du jeu La Quatrième Prophétie (T4C). Cette société ne payait plus depuis plusieurs années la licence, et Dialsoft après le rachat de tout les droits du jeu, ont déposé une plainte (aux USA) contre cette entreprise.

Dans leur plainte, Dialsoft n'a pas demander d'indemnisation, par contre ils ont demandés à la cour que les clients de l'entreprise soient intégralement remboursé de toutes les sommes versées depuis que la licence n'était plus payée. Suite à la condamnation de l'entreprise fautive, les nombreux clients du monde entier ont été remboursé.

En France, ceci n'existe pas.

Posté le 27 juin 2019 à 00h24 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un

Il y a F-Droid et G-Droid pour conter en partie Gogol.

Là, les demandes d'autorisations intempestives sont exclues.

Perso,tout ce que je trouve chez eux, je prends, et je supprime l'équivalent Gogol.

Posté le 27 juin 2019 à 13h14 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
christophedlr a écrit
Bysoft a écrit sergioleon a écrit Excusez moi mais..Je pouffe !! Bah pouffe tant que tu veux mais Quechoisir dans d'autres domaines à déjà gagné notamment contre SFR... et au moins eux ils essayent ! Ben oui on pouffe car jusqu'à maintenant les clients en question n'ont jamais été indemnisés, les sous c'est UFC Que Choisir qui les récupères. On est pas aux USA où tu peux demander à la cour que les clients soit indemnisés. Là on est en France donc c'est UFC Que Choisir qui doit chiffre le préjudice subit ET qui obtiennent les sous, pas les clients sinon faudrait que UFC Que Choisir fournisse à la cour, le nom de tout les clients concernés, ce qui n'est pas possible. C'est là qu'on voit qu'aux USA malgré tout ce qu'on dit, ils ont des règles et lois plus logique. Je prends en exemple la plainte de Dialsoft à l'époque (société canadienne) contre une société américaine qui avait une dizaine de serveurs (dont je me rappel plus le nom désolé) du jeu La Quatrième Prophétie (T4C). Cette société ne payait plus depuis plusieurs années la licence, et Dialsoft après le rachat de tout les droits du jeu, ont déposé une plainte (aux USA) contre cette entreprise. Dans leur plainte, Dialsoft n'a pas demander d'indemnisation, par contre ils ont demandés à la cour que les clients de l'entreprise soient intégralement remboursé de toutes les sommes versées depuis que la licence n'était plus payée. Suite à la condamnation de l'entreprise fautive, les nombreux clients du monde entier ont été remboursé. En France, ceci n'existe pas.

Désolé mais la on parle d'une action de groupe donc en cas de condamnation possibilité d'être indemniser ce qui n'empêche pas qu'en tant que partie civile Que Choisir soit remboursé de ses frais de justice notamment. Donc arrête de pouffer !

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Souhaitez vous que Free Mobile propose à tous son forfait Toké avec 50Go de data à 9,99€/mois à vie ?
Image vide