Alcatel 1 : Univers Freebox a testé le smartphone 4G le moins cher de la boutique Free Mobile

Alcatel 1 : Univers Freebox a testé le smartphone 4G le moins cher de la boutique Free Mobile

Free Mobile propose l’Alcatel 1, un smartphone 4G à 69 euros. Univers Freebox l’a testé pour voir l’expérience proposée pour un tel tarif. 

Avant de commencer ce test réalisé avec un modèle prêté par la maque, rappelons les principales caractéristiques :

-   Processeur : quadruple cœur cadencé à 1,28 GHz (chipset MediaTek MT6739)

-   Mémoire vive : 1 Go

-   Écran : dalle LCD 5 pouces en 480 x 960 pixels)

-   Stockage : 8 Go extensibles (grâce un slot MicroSD dédié)

-   Compatibilité 4G : catégorie 4 jusqu’à 150 Mbit/s en réception ; support des bandes B1/B3/B7/B8/B20

-   Appareil photo dorsal : 5 Mégapixels avec flash LED

-   Appareil photo frontal : 2 Mégapixels

-   Prise casque : oui (tranche supérieure)

-   Bluetooth : version 4.2

-   Connectique de charge : Micro-USB 2.0 (tranche inférieure)

-   Batterie : 2 000 mAh (facilement accessible et amovible)

-   Système d’exploitation : Android 8.1 Go Edition

Un format compact pour une bonne prise en main

Sans surprise, on se retrouve avec une finition tout en plastique. Après, l’ensemble paraît bien assemblé. Pas de jeu, ni de craquement.

 

Concernant le format, il assure une bonne prise en main. C’est un atout si vous comptez le prendre dans la poche pour un footing ou si vous avez des petites mains.

Un écran vraiment pas top et un son passable

Passons au chapitre sans doute le plus désagréable, à savoir l’écran. Le niveau de luminosité est mauvais, comme les angles de vision. Pour l’anecdote, nous avions l’impression d’avoir des photos horribles, avant de les consulter sur l’ordinateur. C’est dire s’il ne fait pas pencher la balance du bon côté.

Concernant le son, il y a un seul haut-parleur qui sert aussi bien pour les appels que pour l’écoute de vidéo ou de musique. Alors oui, il crache fort, mais le rendu est plat et devient brouillon avec une musique complexe. Notons enfin la présence du mini-jack.

Des photos acceptables, à condition de les regarder ailleurs

Du côté de la photo, nous n’avions pas de grosses attentes avec un smartphone à 69 euros. Finalement, les clichés restent acceptables. À condition, comme dit plus haut, de ne pas les consulter sur l’écran du smartphone, au risque d’avoir la nausée. 

Ci-dessous, quelques exemples en plein jour, qui sont loin d’être à jeter au regard du prix du smartphone :

Un cliché de nuit qu’on supprimera sans regret :

Un selfie, qui reste acceptable :

De la 4G, mais pas de B28

Nous avons mené des tests dans nos endroits habituels. Globalement, on peut espérer osciller entre 10 et 30 Mbit/s en réception. Dans des zones bien couvertes, le curseur peut même se retrouver entre 70 et 100 Mbit/s. À l’usage, nos petits téléchargements de quelques dizaines de Mo apparaissent des formalités.

 

Si vous êtes abonnés Free Mobile, sachez que ce smartphone ne gère pas la 4G sur la bande des 700 MHz.

Des performances sans surprise

Au regard du prix et après un petit tour dans la fiche technique, nous ne nous attendions pas à des étincelles dans les benchmarks. Nous avons testé par curiosité avec AnTuTu. Qui a planté systématiquement.

Si on met de côté les chiffres pour se concentrer sur l’expérience concrète, c’est globalement fluide avec quelques légers temps de chargement des fois. Il est même possible de lancer quelques jeux comme un petit Sonic the Hedgehog, un Super Bino Go, un Fruit Ninja ou un Hawk en 2D. Sonic Forces et sa 3D passent également. Maintenant, il faudra composer avec la chauffe et accepter de voir sa batterie fondre comme neige au soleil.

Une batterie qui fond comme neige au soleil et une recharge à l’ancienne

Avec une petite batterie 2 000 mAh, nous n’avons pas fait long feu avec nos différents tests (débits et photos) et nos nombreuses manipulations (navigation dans l’interface, surf sur Internet, lecture de vidéos sur YouTube et jeux). Sans compter l’installation d’une mise à jour passée par là. Partis de 100 % à 19h40, nous étions à 11 % le lendemain à 13h50.

Parlons maintenant de la recharge. Au déballage à 17h40, le smartphone était à 1 %. Nous étions à 13 % à 17h54 et 100 % à 19h07. On ne peut espérer mieux avec le chargeur 2,75 Watts fourni. D’ailleurs, on doit se coltiner un chargeur à l’ancienne, sans partie amovible. Pour le transfert des données ou la recharge sur le PC, il faudra récupérer un câble Micro-USB à part.

Un Android allégé et des patchs à jour

L’Alcatel 1 est fourni avec Android 8.1 Oreo en édition Go, autrement dit allégée. L’expérience se révèle donc fluide. On échappe en outre à l’avalanche d’applications pré-installées suite à des partenariats.

 

Côté sécurité, pas de reconnaissance faciale ni de lecteur d’empreintes. Logique à ce tarif. On note par contre les patchs à jour. Au premier démarrage, nous avions ceux de juin 2018. Après mise à jour, nous étions passés à ceux du mois de mai 2019. Un bon point.

 

VERDICT : Certains aimeront son format compact, son expérience fluide, sa 4G plutôt correcte et ses patchs de sécurité à jour. Les photos restent acceptables au regard du prix, à condition qu’elles soient occasionnelles et réservées à de l’appoint. Le seul vrai point noir reste l’écran d’un autre temps qui pique les yeux. Il y a aussi la surprise du chargeur à l’ancienne. Maintenant, il faut garder à l’esprit que l’on est face à un smartphone à 69 euros, où le constructeur a cherché à maîtriser les coûts. De notre avis, si vous pouvez investir un peu plus, le Nokia 1 Plus à 99 euros apparaît un bien meilleur choix avec son écran de meilleure facture et son système d’exploitation à jour. Surtout qu’il gère la 4G 700 MHz.