Quels types de services pourrait proposer Free avec sa participation dans la monnaie électronique Libra ?

Quels types de services pourrait proposer Free avec sa participation dans la monnaie électronique Libra ?

Nous vous rapportions ce matin qu’Iliad avait officialisé sa participation dans Libra, la monnaie électronique lancée par Facebook. Dans le Figaro, Nicolas Jaeger, le directeur financier de la maison mère de Free explique les raison de cette participation

Tout a commencé en 2019 explique ce responsable d’Iliad, qui dit avoir "été approchés en début d’année et intéressés par l’enjeu de ce projet innovant. Nous avons été séduits à la fois par l’intérêt d’une monnaie électronique transfrontalière qui réduit le coût des transactions et le temps pour transférer de l’argent entre des pays et par le système de gouvernance proposé dans lequel une voix ne porte pas plus que les autres. En tant qu’opérateur européenn, nous pensons que c’était important d’être au début de cette aventure"

Mais Iliad avait déjà ce pour projet d’accompagner les nouveaux usage de paiement électronique. "Cela fait deux ans que nous travaillons en interne sur un projet de digitalisation et de sécurisation des paiements, indique Nicolas Jaeger . Les usages évoluent, toute la digitalisation des paiements est en forte croissance et proche du monde des télécoms. Tout cela nous avait amenés à demander un agrément auprès de l’ACPR (autorité de contrôle prudentiel et de résolution)" pour pouvoir opérer comme un établissement de paiement.

Free et Iliad vont-ils proposer des services utilisant Libra ?

Une des premières questions qui se pose concerne les usages de cette cryptomonnaie pour les abonnés Free. Est-ce qu’il sera par exemple possible de payer son abonnement mobile/Freebox ou d’autres service proposés par l’opérateur. La dessus, le directeur financier d’Iliad ne souhaite pas encore répondre précisément mais indique que " c’est une opportunité unique de permettre la démocratisation des services financiers. Ce projet va permettre l’essor de nouvelles applications innovantes dans ce domaine. Nous ne sommes qu’au début de l’aventure" . Mais pour le Figaro "il est possible d’imaginer des produits ou des offres spécifiques proposés aux abonnés de l’opérateur Free, comme par exemple leur permettre d’acheter des terminaux avec cette monnaie"