Une future antenne 4G de Free Mobile va émettre 5 fois moins d’ondes que le seuil autorisé mais des riverains n’en veulent pas

Une future antenne 4G de Free Mobile va émettre 5 fois moins d’ondes que le seuil autorisé mais des riverains n’en veulent pas

Direction le Lion-d’Angers (Andigné), une commune située dans le Maine-et-Loire où Free Mobile compte implanter un pylône de 35 mètres. La mairie a autorisé son implantation mais des riverains s’y opposent, inquiets de l’impact des ondes sur la santé et d’une dévalorisation de leur bien immobilier.

Comme parfois en cas de polémique, une réunion publique a été organisée, le 6 juin, en présence de la sous-préfète afin de trouver une solution. Au total, pas moins de 50 riverains réfractaires à cette installation se sont entretenus avec un représentant de Free Mobile, lequel a tenté de les rassurer. A ses dires, le pylône sera entouré d’arbres, de quoi éviter toute pollution visuelle. Par ailleurs, « nous n’émettons qu’un volt par mètre, bien en dessous du seuil de 6 volts par mètre. Andigné aura le même équipement », a t-il fait savoir. Et le maire d’ajouter que " ce projet respecte le droit et le Plan local d’urbanisme."

Pas vraiment de quoi estomper les inquiétudes, certains administrés regrettent l’absence d’information préalable et de concertation pendant que d’autres continuent de craindre un impact sur la santé et une dévalorisation de leurs habitations. Tous demandent à ce que ce pylône soit implanté dans une zone moins habitée, éloignée du collège. Cette antenne de Free Mobile sera la quatrième dans la commune, en plus de celles d’Orange, SFR et Bouygues, déjà présents.

Ce projet consiste à apporter la 4G de l’opérateur de Xavier Niel dans la commune en installant un pylône treillis de 35 mètres de hauteur supportant 3 antennes panneau, et 3 faisceaux hertziens. Les antennes seront raccordées par fibre optique aux coffrets de la zone technique via un chemin de câble. 

 

 Source : Le courrier de l’Ouest