Découvrez sur chaque zone, les prises FTTH déployées et celles qui restent à installer pour couvrir toute la France en fibre

Découvrez sur chaque zone, les prises FTTH déployées et celles qui restent à installer pour couvrir toute la France en fibre
 
A partir de la publication des chiffres de l’ARCEP concernant le déploiement de la fibre au 1er trimestre 2019, le cabinet PMP a réalisé un état des lieux et une analyse des déploiements de la fibre optique (FttH) en France. Il a mis ainsi en graphique l’avancement de ce déploiement que ce soit en ZTD (zone très dense) où chaque opérateur, y compris Free, déploie son propre réseau, en zone AMII Orange, où Free co-investit avec l’opérateur historique, en zone AMII SFR, où Free a également signer un accord de co-investissement et enfin sur les RIP, où Free a signé avec la quasi-totalité des opérateurs d’infrastructure (retrouvez l’interview réalisée par Univers Freebox)
 
Il en ressort la mise en service de prises FttH commence doucement en zone d’initiative publique alors que les déploiements sont très avancés en zone très dense. A la fin du 1er trimestre 2019, les déploiements de prises FttH en zone très dense sont achevés à plus de 83%. En revanche, il reste encore un peu moins de la moitié de la zone AMII Orange à couvrir (près de 5,4 millions de prises FttH), et moins de 60% de la zone AMII SFR (1,5 millions de prises). En zone RIP, si la plupart des territoires ont noué des partenariats avec des opérateurs, les chantiers sont encore en phase de lancement avec à peine 13% des 17 millions de prises FttH déployées. 
 
 
 
Après un avoir atteint un rythme inédit en France au T4 2018, les déploiements FttH ont été moins importants au T1 2019. Plus de 900 000 prises FttH ont été déployées au T1 2019 contre plus d’un million au T4 2018. Le rythme de production reste donc tout de même supérieur à ceux observés entre T4 2017 et T3 2018, entre 700 et 800 000 par trimestre. La zone RIP connaît la décélération la plus importante avec -25% de prises nouvelles mises en service, suivie de zones AMII Orange et de la zone très dense dans lesquelles les volume de déploiements ont baissé d’environ 15% sur un trimestre. En revanche, sur la zone AMII SFR, le rythme de déploiement de prises FttH est resté quasi-constante avec une baisse de seulement 2% par rapport au T4 2018.