Free prévoit de battre “un record sur la fibre au deuxième trimestre en matière de recrutement d’abonnés”

Free prévoit de battre “un record sur la fibre au deuxième trimestre en matière de recrutement d’abonnés”

L’opérateur de Xavier Niel perd des abonnés sur le fixe depuis un an mais enchaîne les bonnes performances sur la fibre, souvent collé aux basques d’Orange. Après un nouveau record en termes de gain d’abonnés FTTH lors des trois premiers mois de l’année, Free l’assure aujourd’hui, il fera encore mieux au deuxième trimestre.

Renforcer son statut de leader alternatif sur la fibre optique et revendiquer 2 millions d’abonnés FTTH en 2020 puis plus de 4,5 millions à l’horizon 2024, tel est l’objectif de Free. Pour le moment, le FAI compte plus de 1,1 million d’abonnés sur ce segment, soit près d’un cinquième de sa base fixe. Mieux encore, il a engagé en 2018 une accélération avec près de 500 000 abonnés recrutés en un an. Les trois premiers mois de l’année n’ont pas dérogé à la règle, puisque Free a enregistré un nouveau record avec 150 000 recrutements nets, pas loin d’Orange. De quoi nourrir quelques velléités. A court terme, l’opérateur de Xavier Niel peut faire de l’ombre à l’indétrônable agrume et le devancer sur une période. Fin juin, Free bouclera ses comptes pour le 2ème trimestre et se montre déjà très optimiste en ce sens : On va faire "un trimestre record en termes de recrutement d’abonnés à la fibre" a assuré Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad, à un journaliste des Echos. Entre accélération des migrations et séduction de nouveaux abonnés, restera aussi à savoir si la Freebox Delta est aujourd’hui l’artisan de cette surperformance en approche.