Numericable mise sur le très haut débit

Numericable mise sur le très haut débit

<>

Cette offensive de Numéricable sur le 100 mégabits est rendue possible par le déploiement de fibre optique, qui permet d’être « plus performant que l’ADSL, a expliqué le directeur général, Olivier Gérolami. L’ADSL ne pourra jamais restituer la vraie qualité de la haute définition en raison de problèmes de débit et d’éligibilité ». Le câblo-opérateur espère même convaincre Darty (aujourd’hui fournisseur d’ADSL) de revendre son offre très haut débit sous la marque du distributeur.

Aujourd’hui, 2,2 millions de foyers sont desservis en fibre, et 4 millions sont prévus fin 2008 ; 7,5 millions fin 2009 ; puis 8 millions fin 2010. Soit un retard sur le programme initial, qui visait 2,5 millions fin 2007 et 5 millions fin 2008.

Plainte de France Télécom ?

Toutefois, Numericable arrête le déploiement de la fibre au pied des immeubles et réutilise ensuite son réseau existant en câble coaxial, contrairement à France Télélécom ou à Free, qui, eux, déploient la fibre jusqu’à l’abonné final.

La communication intensive de Numericable autour de la fibre a fini par agacer France Télécom, qui a porté plainte pour publicité mensongère, comme l’a révélé « le Journal du dimanche ». Néanmoins, le secrétaire général Arnaud Polaillon a affirmé qu’« il n’y a aucune mise en demeure, ni aucune procédure engagée par France Télécom » contre le déploiement de la fibre dans les fourreaux appartenant toujours à l’opérateur historique (réseaux plan câble). « Il n’y a aucun problème juridique pour déployer la fibre », a abondé Olivier Gérolami.

Parallèlement, une offre de vidéo à la demande (VOD) a été lancée en février, reposant sur les catalogues de Canal+, Arte et Marc Dorcel (vidéos pour adultes) et, le mois prochain, TF1. De la VOD forfaitaire sur abonnement est promise pour le printemps et sera enrichie de films en septembre. Enfin, du téléphone mobile sera lancé « fin avril » via un accord d’opérateur virtuel avec Bouygues. A toutes fins utiles, Numericable va aussi étudier une éventuelle candidature à la quatrième licence. Côté chiffres, Numericable revendique un total de 5 millions de clients et assure que son nombre de clients à la télévision est « à peu près étale ».

Source : LesEchos.fr