Freezone S'inscrire

B2B : Free se lancera d’abord sur le fixe, puis sur le mobile

A l’horizon 2020, Iliad/Free va se lancer sur le marché des entreprises lequel représente 10 milliards d’euros. Objectif, mettre à mal le duopole Orange-SFR. Pour ce faire, l’opérateur de Xavier Niel se développera sur ce segment en deux étapes.

"Créer un nouvel opérateur d’envergure nationale" sur le marché des entreprises, telle est l’ambition annoncée par Iliad/Free lors de la présentation de son plan "Odyssée 2024" le 7 mai dernier. Si pour le moment, aucun indice n’a été dévoilé sur ses futures offres, Xavier Niel a révélé lors de la convention Free la semaine dernière quelques détails : « On arrive avec des offres différenciantes, on se lancera d’abord sur le fixe en 2020, puis plus tard sur le mobile ».
 
Pour chambouler le secteur, l’opérateur dispose de deux alliés solides pour se faire une place de choix. Le premier est Scaleway, soit la division cloud d’Iliad sur laquelle il pourra prendre appui tout en profitant de 60 000 mètres carrés de datacenters qu’il détient en propre aujourd’hui. Le second est Jaguar Network. Racheté en janvier 2019, ce fournisseur de services à très haute disponibilité à destination des entreprises et des marchés publics, "offre des synergies importantes en termes d’investissements, d’innovation et de savoir-faire qui permettront le développement d’offres d’accès et de services compétitives", a précisé récemment Iliad. Autre argument de poids, le groupe disposera "de 30 millions de prises FTTH raccordables et de plus de 25 000 sites mobiles en 2024". Iliad vise 4 à 5% de part de marché sur le marché des entreprises.

 

Publié le par
Partager sur Google + Partager sur Twitter Partager sur Facebook Alertes mail Partager
COMMENTAIRES DES LECTEURS (13)
Afficher les 8 premiers commentaires...
Posté le 24 mai 2019 à 12h54 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Versaille85 a écrit
"Objectif, mettre à mal le duopole Orange-SFR. " Faux et Faux ! L'objectif c'est de faire du blé , rien d'autre 

Free sans blé disparait. Il ne nous restera plus qu'a allez chez un autre opérateur qui fait du blé...

Posté le 24 mai 2019 à 12h55 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
Rx a écrit
Ha j'vais avoir la 4G ? Non rien à voir...! 
Bienvenue au club !

Posté le 24 mai 2019 à 14h19 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
moustache31 a écrit
Versaille85 a écrit "Objectif, mettre à mal le duopole Orange-SFR. " Faux et Faux ! L'objectif c'est de faire du blé , rien d'autre  Le troll de service veux nous faire croire qu'il a un cerveau.

Et d'après vous, pourquoi Free voudrait renter dans le marché pro? Si ce n'est pas pour augmenter l'ARPU qui semble une hantise chez free en ce moment.

Posté le 24 mai 2019 à 17h36 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
skipool a écrit
moustache31 a écrit Versaille85 a écrit "Objectif, mettre à mal le duopole Orange-SFR. " Faux et Faux ! L'objectif c'est de faire du blé , rien d'autre  Le troll de service veux nous faire croire qu'il a un cerveau. Et d'après vous, pourquoi Free voudrait renter dans le marché pro? Si ce n'est pas pour augmenter l'ARPU qui semble une hantise chez free en ce moment.

En fait, FREE a su aborder quelques étapes, mais ce qu'oublie XN, c'est qu'à force de brûler les étapes, certains virages peuvent être mortels.

FREE s'est lancé sur le marché du mobile ; à raison, puisque les trois bergers s'entendaient sur des prix exorbitants avec de fausses offres limités. Il ne faut pas oublier qu'un forfait M6 Mobile by Orange d'une heure ou deux heures de comm' + SMS illimités coûtait il y a 7 ans la bagatelle de 25 € (dans ces eaux-là, d'après mes souvenirs). C'était la 1ère étape pour rester aujourd'hui face aux trois dinosaures et pouvoir faire concurrence ; sinon, on en serait à payer pour appeler de fixe vers mobiles.

La deuxième étape : élargir la clientèle en prenant le risque de s'éloigner des besoins de ceux qui ont fait FREE depuis ces 2 décennies ! Pari risqué ; on sait ce qu'il en est de la Freebox DELTA - une offre trop chère, avec un Dévialet qui n'est pas au goût de tout le monde, sans parler des gadgets, genre pack sécurité dont la fonction se coupe pour les abonnés fibre optique qui subiraient un souci de connexion avec leur fibre et ne pourraient même pas compter sur la 4G... Pas de vraie agrégation, mais du load balancing... C'est vraiment dommage.

Entre temps, l'ARPU baisse, et les gens n'ont pas forcément les moyens de dépenser en services TV (je me fiche du service télé, et c'est sans doute le cas de quelques uns ici aussi), et les financiers de chez Iliad cherchent à juste titre des sources de revenus, voire à gonfler la base abonnés avec les offres promotionnelles repoussées jusqu'au 28/05 pour un an.

La troisième étape semble effectivement nécessaire puisque FREE s'attaque à l'étranger (c'est une stratégie survivaliste car un concurrent finira toujours par vous bouffer - et FREE a raison d'avoir entrepris les achats notamment de Scaleway et Jaguar ainsi que d'avoir investi en Italie ; surtout si c'est pour faire le trublion tel que dans le mobile). Par contre, il va falloir que FREE ne rate pas son coup dans le domaine pro car là, ce serait le glas qui sonnerait pour FREE. Et se lancer nécessite du cash, et quelques petits risques à long terme.

Souhaitons que FREE redresse la barre et se reconcentre sur ceux qui ont fait la force de FREE !

Posté le 24 mai 2019 à 23h50 Citer le commentaireSignaler le commentaireRemonter en haut de pageDescendre en bas de pagePartager ce commentaire sur Twitter Voter plus un Voter moins un
james57 a écrit
skipool a écrit moustache31 a écrit Versaille85 a écrit "Objectif, mettre à mal le duopole Orange-SFR. " Faux et Faux ! L'objectif c'est de faire du blé , rien d'autre  Le troll de service veux nous faire croire qu'il a un cerveau. Et d'après vous, pourquoi Free voudrait renter dans le marché pro? Si ce n'est pas pour augmenter l'ARPU qui semble une hantise chez free en ce moment. En fait, FREE a su aborder quelques étapes, mais ce qu'oublie XN, c'est qu'à force de brûler les étapes, certains virages peuvent être mortels. FREE s'est lancé sur le marché du mobile ; à raison, puisque les trois bergers s'entendaient sur des prix exorbitants avec de fausses offres limités. Il ne faut pas oublier qu'un forfait M6 Mobile by Orange d'une heure ou deux heures de comm' + SMS illimités coûtait il y a 7 ans la bagatelle de 25 € (dans ces eaux-là, d'après mes souvenirs). C'était la 1ère étape pour rester aujourd'hui face aux trois dinosaures et pouvoir faire concurrence ; sinon, on en serait à payer pour appeler de fixe vers mobiles. La deuxième étape : élargir la clientèle en prenant le risque de s'éloigner des besoins de ceux qui ont fait FREE depuis ces 2 décennies ! Pari risqué ; on sait ce qu'il en est de la Freebox DELTA - une offre trop chère, avec un Dévialet qui n'est pas au goût de tout le monde, sans parler des gadgets, genre pack sécurité dont la fonction se coupe pour les abonnés fibre optique qui subiraient un souci de connexion avec leur fibre et ne pourraient même pas compter sur la 4G... Pas de vraie agrégation, mais du load balancing... C'est vraiment dommage. Entre temps, l'ARPU baisse, et les gens n'ont pas forcément les moyens de dépenser en services TV (je me fiche du service télé, et c'est sans doute le cas de quelques uns ici aussi), et les financiers de chez Iliad cherchent à juste titre des sources de revenus, voire à gonfler la base abonnés avec les offres promotionnelles repoussées jusqu'au 28/05 pour un an. La troisième étape semble effectivement nécessaire puisque FREE s'attaque à l'étranger (c'est une stratégie survivaliste car un concurrent finira toujours par vous bouffer - et FREE a raison d'avoir entrepris les achats notamment de Scaleway et Jaguar ainsi que d'avoir investi en Italie ; surtout si c'est pour faire le trublion tel que dans le mobile). Par contre, il va falloir que FREE ne rate pas son coup dans le domaine pro car là, ce serait le glas qui sonnerait pour FREE. Et se lancer nécessite du cash, et quelques petits risques à long terme. Souhaitons que FREE redresse la barre et se reconcentre sur ceux qui ont fait la force de FREE !

+1

RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour, avant de poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Quatre consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant une faute dans l'article, merci de nous contacter exclusivement par le formulaire "signaler une erreur" lors de la sélection du texte de l'article (les commentaires portants sur ce sujet seront systématiquement supprimés).

Vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Souhaitez vous que Free Mobile propose à tous son forfait Toké avec 50Go de data à 9,99€/mois à vie ?
Image vide