La FFTélécoms se dit pour la création d’un “péage” spécial Youtube, Netflix etc… à l’entrée des réseaux d’Orange, Free, SFR et Bouygues

La FFTélécoms se dit pour la création d’un “péage” spécial Youtube, Netflix etc…  à l’entrée des réseaux d’Orange, Free, SFR et Bouygues

Le dossier est rouvert. Taxer les géants du Net dont les services monopolisent les réseaux des opérateurs français, la Fédération française des télécoms y pense.

Partant du postulat que « 80% des impôts payés en France par des acteurs du numérique le sont par les opérateurs télécoms français », Arthur Dreyfuss, nouveau président de la FFT (regroupant les grands opérateurs hormis Free), dresse un parallèle éloquent dans les lignes du Figaro. « A certaines heures de la journée, 80% du trafic des réseaux télécoms est dû à Youtube, Netflix, Amazon et Facebook ». Une situation problématique pour la Fédération à l’heure où Orange, Free, SFR et Bouygues investissent à tour de bras dans leurs infrastructures, soit 9,8 milliards d’euros en 2018 pour environ 25% de leur chiffre d’affaires. Dans le même temps, les géants du net engorgent leurs réseaux sans prendre « part et participer au financement » de ces derniers. Pour Arthur Dreyfuss, une solution est toutefois possible, à savoir « instaurer une sorte de péage à l’entrée des réseaux pour les plus gros utilisateurs. » Et d’ajouter que « cela n’a rien à voir avec la Net neutralité, Les consommateurs ne seraient pas concernés ». Néanmoins, les mastodontes américains pourraient à leur tour facturer aux consommateurs ce qu’ils payeraient aux opérateurs.