Antennes 5G : un anti-vaccin arrêté pour une vingtaine de sabotages

Antennes 5G : un anti-vaccin arrêté pour une vingtaine de sabotages

Une vingtaine d’antennes 5G ont été attaquées en région parisienne. Les dégradations seraient le fait d’un anti-vaccin.

Les antennes 5G subissent régulièrement des attaques avec un coût pour les opérateurs et des problèmes de connexion pour les abonnés. Pas plus tard qu’hier, nous nous faisons d’ailleurs écho de deux moines souhaitant “agir pour le bien-être de l’humanité et “prémunir la population des effets nuisibles” de cette nouvelle technologie. Au-delà des ondes et de l’hyperconnexion, un motif pousse au passage à l’acte.

Âgé de 31 ans, un homme a ainsi été arrêté à Paris pour avoir saboté en un mois plus de 20 antennes 5G localisées à Paris et dans la petite couronne. Agissant seul, il montait sur les toits afin de couper les fils. D’après les premiers éléments de l’enquête, il s’agit d’un militant anti-vaccin convaincu d’un lien entre la 5G et le vaccin, une théorie largement relayée par les complotistes.

L’homme a été arrêté ce lundi 20 septembre dans la matinée par la Brigade criminelle de Paris. Selon le Parquet de Paris, il est poursuivi pour “dégradation de bien privé”, “sabotage informatique en vue de porter atteinte aux intérêts de la nation” et “entente en vue d’entraver le fonctionnement de système automatisé des données mis en œuvre par l’État”.

Source : Actu.fr