Vers un chargeur unique pour tous les utilisateurs de smartphones d’ici 2024

Vers un chargeur unique pour tous les utilisateurs de smartphones d’ici 2024

La Commission européenne revient à l’assaut contre les fabricants de téléphones portables pour imposer un chargeur universel, compatible avec tous les smartphones ainsi que les tablettes. Apple est dans le viseur.

Un dossier qui remonte à loin pour l’Union Européenne. Depuis 2009, l’exécutif cherche à mettre en place un chargeur unique utilisant le même standard pour tous les appareils électroniques ou presque. D’après les informations des Echos, une nouvelle proposition de directive sera dévoilée jeudi prochain, visant à imposer à Apple, Huawei, Nokia et consorts de doter leurs smartphones, tablettes, mais aussi casques audios, caméras et enceintes musicales vendus en Europe d’un chargeur et d’au moins un port USB-C. Si elle est adoptée, l’objectif serait alors une dotation de tous les appareils d’ici à 2024.

Cette directive prévoit également de garantir que tous les chargeurs soient interchangeables : si vous passez d’un Nokia à un iPhone, il ne serait alors pas nécessaire de changer de câble, et inversement. La mesure est clairement dirigée vers Apple, puisque la majorité des smartphones Android adoptent déjà l’USB-C, mais que le géant américain pour sa part reste campé sur l’utilisation du port “lightning” pour ses iPhone. Il s’est d’ailleurs opposé à plusieurs reprise à l’idée, arguant notamment qu’imposer un standard de charge “étouffe l’innovation plutôt que de l’encourager et nuira aux consommateurs“.

A l’inverse, pour Bruxelles, le chargeur unique simplifiera la vie des usagers en cassant l’inflation de chargeurs divers et variés s’entassant dans leurs tiroirs, puisque la directive qui sera examinée par le Parlement européen prévoit également d’imposer aux fabricants de ne plus vendre automatiquement un chargeur avec tout nouvel appareil. Sur ce point d’ailleurs, Apple est déjà en avance, puisqu’il vend ses iPhones sans boîtier de charge depuis un an environ.

La question du chargeur universel remonte à plus de dix ans. A l’époque, la Commission Européenne expliquait qu’il n’y avait pas moins de 51 000 tonnes de chargeurs pour smartphones et autres appareils électroniques. Le chiffre a augmenté depuis, avec un taux de recyclage encore très faible, et si certains acteurs comme Apple cherchent à réduire cette empreinte carbone de la tech, des mesures de l’exécutif sont tout de même prévues pour réduire l’impact du numérique sur l’environnement.

A cette époque, le standard micro-USB était envisagé comme nouvelle norme de charge pour tous les appareils électronique concernées, mais Apple s’y est évidemment opposé. C’est dorénavant donc l’USB-C, qui se démocratise non seulement dans le milieu des smartphones, mais aussi avec l’intégration de ports dans de nombreux appareils, y compris pour des ordinateurs ou même par exemple, sur le player Devialet de la Freebox Delta. Ce n’est pas la première offensive menée par l’Union Européenne sur ce sujet, l’avenir nous dira si il s’agit de la dernière et si elle sera menée à bien. Le Parlement devrait cependant être favorable à ce projet de directive, ayant relancé le débat en 2020, estimant qu’il s’agissait d’une “urgence”.