Free assure reprendre avec la Freebox Delta des abonnés à ses rivaux sur le haut de gamme du marché

Free assure reprendre avec la Freebox Delta des abonnés à ses rivaux sur le haut de gamme du marché

En dépit d’une nouvelle perte d’abonnés sur le fixe lors du 1er trimestre, l’opérateur de Xavier Niel persiste et signe, la Freebox Delta est "un énorme succès".

Tout dépend de quel point de vue on se place. Si Free a révélé avoir séduit plus de 100 000 nouveaux abonnés avec la Freebox Delta en mars dernier, les résultats commerciaux sur le fixe de l’opérateur contrastent nettement avec "le succès" annoncé. Sur les trois premiers mois de l’année, Free a vu 16 000 de ses abonnés Freebox partir chez la concurrence. Relais de croissance espéré, la nouvelle box haut de gamme de l’opérateur n’a donc pas permis d’enrayer la perte de clients constatée depuis désormais cinq trimestres, et ce bien que la Freebox Delta a engendré une hausse de 30% du chiffre d’affaires relatif aux équipements de Free, grâce aux premiers revenus liés aux ventes du Player Free Devialet.

En réaction à cette absence d’impact suffisant de sa box sur les ventes nettes sur le fixe, le directeur général d’Iliad, Thomas Reynaud, a tenu à défendre le bébé de Free dans une interview accordée aux Echos : " Cela prend du temps de faire évoluer Iliad compte tenu de sa taille et son histoire. Mais je peux vous assurer que la Delta est un énorme succès", a t-il indiqué. Et d’assurer qu’elle permet à l’opérateur "de prendre à nos concurrents des abonnés sur le haut de gamme du marché", autrement dit sur les CSP+ visés par l’opérateur. Pendant ce temps là, le chiffre d’affaires services fixe d’Iliad est en recul de -2,7% au 1er trimestre 2019, une baisse toutefois moins importante qu’au dernier trimestre. Il faut donc laisser du temps au temps.