Iliad/Free redresse la barre financièrement, le titre grimpe en Bourse

Iliad/Free redresse la barre financièrement, le titre grimpe en Bourse

Après une hémorragie d’abonnés en 2018 et une dégringolade en Bourse, l’opérateur de Xavier Niel retrouve des couleurs d’un point de vue financier au premier trimestre même s’il continue de perdre des clients sur le mobile, 50 000 sur la période et sur le fixe (16 000). La fuite est de moins en moins importante. Des résultats de bon augure pour la suite salués par les investisseurs.

Iliad a joué la carte de la séduction hier lors de son "Capital Markets Day". Tout d’abord en levant le voile sur son plan "Odyssée 2024" placé sous le signe de la croissance et de l’innovation, le tout devant les analystes et les actionnaires au sein de son siège. Dans le même temps, le groupe a publié ses résultats trimestriels. Si le chiffre d’affaires d’Iliad a augmenté de 7,7%  lors des trois premiers mois de l’année bien aidé par l’Italie et les revenus mobiles dans l’hexagone, en France celui-ci est crédité d’une hausse de 1%, et ce malgré une nouvelle perte d’abonnés. Le marché a apprécié la performance puisque le titre de la maison-mère de Free a bondi de 4,75% hier en Bourse, à 98,82€, l’une des plus fortes hausses de l’indice européen Stoxx 600. Autre motif de satisfaction pour les investisseurs, la cession d’une partie des tours en France et en Italie à Cellnex pour 2 milliards d’euros, de quoi diminuer son niveau d’endettement. Iliad prévoit d’ailleurs un retour à la croissance en France en 2019.
 
Côtés objectifs, Free vise 4,5 millions d’abonnés fibre d’ici 2024 et 80% de clients 4G contre 58% aujourd’hui. Enfin, le groupe met le cap sur le marché B2B avec un objectif de 4 à 5% de part de marché en 5 ans et y lancera ses offres l’année prochaine. En Italie, l’opérateur ambitionne de se lancer sur le fixe. De quoi reprendre davantage de couleurs en Bourse à l’avenir, l’action d’Iliad affiche un recul de 40% sur les douze derniers mois. "Beaucoup de choses ont été entreprises au cours des derniers mois. On commence à voir les premiers signes positifs", a déclaré Thomas Reynaud, rapporte enfin Reuters. Iliad a également fait son mea culpa hier par la voix de Xavier Niel, "On n’a pas vu certaines choses qui n’allaient pas, on a raté des opportunités qu’on aurait dû saisir", a-t-il notamment confié. "Iliad a publié des chiffres T1 2019 en ligne avec les attentes, légèrement au-dessus en CA avec plus de ventes de Freebox Delta, des revenus de service 1% supérieurs aux attentes avec des revenus fixes décevants et de bons revenus mobiles", ont pour leur part indiqué les analystes Oddo, rapporte Zone Bourse.